Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sahpresa entre dans la dimension groupe 1 !

Autres informations / 04.10.2009

Sahpresa entre dans la dimension groupe 1 !

NEWMARKET (G.B.), Samedi

Kingdom of Bahrain Sun

Chariot Stakes (Gr1)

Depuis ses débuts victorieux

par huit longueurs en juillet de ses 3ans à Maisons-Laffitte, Rodolphe Collet

n’a jamais caché l’estime qu’il portait à Sahpresa (Sahm). Samedi, sa

pensionnaire lui a donné raison en remportant en force des Sun Chariot Stakes

(Gr1) devant la championne Ghanaati (Giant’s Causeway), auteure du doublé 1.000

Guinées anglaises Coronation Stakes (Gr1). Vingt-quatre heures après la

victoire de Special Duty (Hennessy) dans les Cheveley Park Stakes (Gr1), la

France était de nouveau mise à l’honneur grâce à Sahpresa, que découvrait Ted

Durcan.

Contacté après la victoire de

Sahpresa, Rodolphe Collet était évidemment aux anges. Il nous expliquait :

« Sahpresa a montré encore

une fois toute sa valeur et m’apporte un très grand plaisir. Un premier Groupe

1 est toujours très important et c’est le fruit d’un long travail. Elle avait

déjà bien couru à Newmarket l’an dernier, alors qu’elle était encore jeune [à

3ans, ndlr]. Samedi, tout c’est bien passé et elle venait de bien courir à

Deauville, par deux fois, en faisant à chaque fois un aller-retour Chantilly

/ Deauville, ce qui n’est

jamais évident. Elle a évidement beaucoup d’expérience sur la ligne droite,

elle avait débuté sur ce type de parcours et à partir du mois d’août, pour ce

genre de pouliches, elles ne disposent plus que d’engagements sur ce type de

parcours. Son expérience en la matière a aussi été très bénéfique. Pour arriver

à cette victoire, elle avait fait un bon “travail” de préparation dans

“l’Astarté”, où je rappelle qu’elle n’avait terminé qu’à cinq longueurs de Goldikova

et trois longueurs d’Elusive Wave, aux côtés de Proviso. »

Sahpresa avait déjà couru sur

la ligne droite de Newmarket, prenant l’an dernier la quatrième place des

Darley Stakes (Gr3). Il est d’ailleurs amusant de noter que cinq de ses

apparitions ont eu lieu sur une ligne droite.

Rodolphe Collet avait déjà eu

une jument de niveau Groupe 1, Tigertail (Priolo), qui terminait deux fois

deuxième à ce niveau, sans parvenir à en remporter un seul. Lorsqu’on lui

demande de comparer Tigertail et Sahpresa, l’entraîneur se montre prudent. «

C’est toujours délicat de comparer deux très grandes juments, mais pour moi,

elles ont en commun une très grande maniabilité. » Sahpresa devient la seule

gagnante de Groupe européen de son père, Sahm (Mr. Prospector), qui a cinq

gagnants pour seulement douze partants, en Europe.

Depuis la création des Sun

Chariot Stakes, en 1966, aucune française n’avait inscrit son nom au palmarès

de ce Groupe 1. Sahpresa corrige donc cette absence en dominant qui plus est un

très bon lot. Deuxième avec Ghanaati, Charlie Hills, assistant de Barry Hills,

entraîneur de la représentante du Cheikh Hamdan al Maktoum, disait à la presse

britannique : « Elle a donné une bonne réplique à la gagnante et nous sommes

fiers de sa performance. C’est une pouliche sensationnelle. Nous parlerons avec

son propriétaire de ses engagements futurs. »

Quant à l’autre française en

piste, Alnadana (Danehill Dancer), très tôt dans la bataille, elle s’est peu à

peu éteinte quand les choses sérieuses ont commencé.