Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Shalayana, petit rat de l’opéra

Autres informations / 05.10.2009

Shalayana, petit rat de l’opéra

LONGCHAMP, DIMANCHE

Qatar Petroleum Prix de

l'Opéra (Gr1)

Elle était la moins

expérimentée au départ. Et pourtant Shalanaya (Lomitas) a placé une pointe de

vitesse fulgurante en fin de parcours, pour passer ses adversaires en revue et

remporter la plus belle course de sa jeune carrière (4 sorties), le Qatar

Petroleum Prix de l’Opéra (Gr1). Et offert par la même occasion un premier

succès de Groupe à l’association entre l’Aga Khan et Mikel Delzangles :

« C’est une joie immense, a

déclaré l’entraîneur. J’avoue avoir hésité à courir car je craignais que ma

pouliche ne manque d’expérience face à des juments tant aguerries. J’avais

demandé à son jockey de la ménager pour tirer le meilleur de sa pointe de

vitesse, son gros atout. Elle a énormément de cœur et elle a tout donné. Elle

n’aurait pas de fausse note dans sa musique si elle n’avait souffert des

ovaires lors de sa cinquième place dans le “Psyché” cet été. »

Maxime Guyon, qui remplaçait

Christophe Lemaire, expliquait également dans ce sens : « Son changement de

vitesse est vraiment son point fort. J’avais les ordres de ne pas aller dans la

bataille afin de justement profiter de son changement de vitesse. Aujourd’hui,

je suis très content de gagner. » Avec plus d’une longueur d’avance, Shalanaya

n’a laissé aucune chance à ses poursuivantes directes, Board Meeting (Anabaa)

et Midday (Oasis Dream), ni à Alpine Rose (Linamix), favorite de l’épreuve et

malheureuse un instant.

 

Alpine Rose ne participe pas

au salut final

Le scénario a mal tourné pour

la belle grise élancée d’Alain de Royer Dupré. Alpine Rose, bien placée, relax

dans la descente, s’est retrouvée légèrement enfermée lors de l’assaut final.

Cependant, Henri Bozo,

manager de l’Écurie des Monceaux, propriétaire de celle qui était envisagée

dans “l’Arc”, ne cherchait pas d’excuse : « Elle a eu un super parcours, mais

elle a moins bien giclé. Gérald Mossé disait qu’elle n’était peut-être pas à

son aise sur ce terrain. Le jour ne s’est pas fait très tôt, mais elle s’est

surtout montrée hésitante. » Alain de Royer Dupré déclarait également qu’elle était

peut-être un brin gênée par une piste un peu légère, ajoutant : « Si la pluie

fait son apparition, on pourrait s’essayer dans les Champion Stakes (Gr1). »