Shemiyla passe un test sérieux

Autres informations / 28.10.2009

Shemiyla passe un test sérieux

SAINT-CLOUD, Mercredi

Prix de Flore (Gr3)

Épreuve de Groupe automnale réservée aux pouliches et

juments, le Prix de Flore (Gr3) sourit généralement à des performers qui

possèdent l’aptitude au terrain lourd. Les deux dernières éditions sont là pour

en témoigner avec les succès de filles de Monsun (Königsstühl), La Boum, et de

Montjeu (Sadler’s Wells), Albisola. Dans cette optique, la candidature de

Shemiyla (Dalakhani) s’annonce des plus sérieuses puisqu’elle est issue de

Dalakhani (Darshaan), vainqueur de “l’Arc” en terrain collant. Mais elle

présente un autre avantage, révélé par Alain de Royer Dupré : « Sa mère était

une jument de bon terrain, mais sa grand-mère, Shemaka (Nishapour) a remporté

le “Diane” dans unter-

rain quasiment impraticable ». L’entraîneur nous avait fait

cette déclaration le jour de son impressionnante victoire dans le Prix Charles

Laffitte (L). Dans la continuité de ce qu’avaient réalisé ses compagnons de

casaque lors du week-end de “l’Arc”, Shemiyla s’était décalée et avait tracé

une fin de course tranchante. Elle devançait ce jour-là la ? JDG Rising Star ? Russiana (Red Ransom), à qui on

prêtait des ambitions classiques en début de saison mais qui n’a toujours pas

remporté sa Listed. Pouliche tardive – elle a effectué ses premiers pas en

piste à l’été de ses 3ans – Shemiyla effectue sa première tentative à ce

niveau, avec de sérieuses chances de vaincre.

 

La Boum et Célimène, deux juments de Groupe

La Boum (Monsun) et la ?

JDG Rising Star ? Célimène (Dr

Fong) se sont déjà affirmées au niveau Groupe et vont servir de test à la

pouliche de Son Altesse Aga Khan. Nous pouvons affirmer que La Boum descend de

catégorie puisqu’elle vient de s’afficher au départ de

l’”Arc”, dans lequel elle a fini septième, au même rang –

deat heat – que la lauréate du “Diane”, Stacelita (Monsun). Grande spécialiste

de la distance et de ce Prix de Flore (lauréate de cette épreuve en 2007, à

4ans, et sixième l’an dernier), La Boum va encore une fois défendre l’honneur

des aînées face à des pouliches en mal de caractère gras. Célimène, pour sa

part, demeure sur sa contre-performance inexpliquée du Preis der Diana (Gr1)

dans lequel elle était favorite. Ayant remporté ses trois premières courses,

dont le Prix Pénélope (Gr3), sur le tracé du jour, et s’étant classée quatrième

du Prix de Diane au terme d’une impressionnante remontée finale, Célimène doit

rassurer ses supporters,dans une course qui est à sa portée.

 

 

 

SAINT-CLOUD, Mercredi

Prix de Flore (Gr3)

Andrea, la menace allemande

Difficile de situer Andrea (Dashing Blade), une pouliche

allemande qui va représenter les intérêts de la casaque Wertheimer. Elle s’est

classée troisième du Preis der Diana, ce qui constitue une bonne ligne. En

effet, Night Magic (Sholokhov) s’y est imposée et a répété depuis dans le

Premio Lydia Tesio (Gr1) en se classant deuxième. Andrea concluait non loin de

Soberania (Monsun), l’involontaire vedette du Prix Vermeille (Gr1), à l’origine

de la rétrogradation de Dar Re Mi (Singspiel).

 

L’assiduité de One Clever Cat et Terre du Vent

One Clever Cat (One Cool Cat) a manqué de peu la

consécration à ce niveau dans le Prix Chloé (Gr3, 2e), à

Chantilly. Elle avait fourni une magnifique fin de course,

mais n’avait pu endiguer le rush final de Wilside (Verglas). Capable de tracer

de belles fins de course, One Clever Cat est rallongée pour l’occasion. Elle se

présente ici avec de la fraîcheur, tout en ayant couru à huit reprises cette

année. Terre du Vent (Kutub) connaît l’hippodrome puisqu’elle a conclu deuxième

du Prix de Malleret (Gr2). Mais elle connaît aussi le tracé ; elle est, en

effet, lauréate de “B” sur le parcours du jour. Elle court de manière

rapprochée : la semaine dernière, elle a fini troisième du prix Vulcain (L)

 

 

 

VERBATIM

YannLerner,le jockey           de

Célimène, après le PreisderDiana (Gr1) : « Le

réservoirétaitdéjàvide dans la montée. Je l’ailaisséereprendre un bol d’air,

mais elle est restée sansréactiondans la ligne droite. »

PaulNataf,acheteurdeCélimène,aprèslePreisder

Diana : « Nous n’avons pour le moment aucune

explication.Elleestbienpartieetelleétaitbienpendant 1.000m. Mais en un instant,

elle est passée de tout à rien. On va chercher une explication, car elle a très

bien voyagéetelleétaitbienaurond.Elles’estfaitune atteinte à un canon, mais nous

ne pensons pas que ce soit cela non plus. »