Simon de montfort, avec de la marge

Autres informations / 26.10.2009

Simon de montfort, avec de la marge

Prix des Feuillants (B)

Au passage du poteau, on ne

peut être que séduit par l’impression visuelle qu’a laissée la vive

accélération de Simon de Montfort (King’s Best), passé des derniers aux

premiers rangs sur un simple coup de reins. Néanmoins, ce qui ressort, comme à

ses débuts, c’est qu’il peut encore beaucoup progresser. « Il m’a fait forte

impression aujourd’hui, il était vert et bébé la première fois. Aujourd’hui, il

s’est bien détendu et il est très bien venu. Et il a encore cherché l’appui de

la lice, mais d’ici deux ou trois courses, ça ira. Oui, c’est sûrement un

poulain d’avenir », a confié Mickaël Barzalona, tout sourire, au micro

d’Equidia. Lisa Jane Graffard, représentante du Cheikh Mohamed, nous avait déclaré

le jour de ses débuts : « Il est encore vert, mais pourtant il s’est imposé. Je

pense qu’il possède une aptitude au terrain souple. Elle a ajouté ce dimanche :

« C’est un bon poulain et il

s’est sorti du terrain lourd ». L’an dernier, suite à sa victoire dans de ce

Prix des Feuillants (F), Chock a Block (Dalakhani) était passé sous la bannière

Godolphin pour laquelle il a remporté ensuite seulement une Listed en

Angleterre. Simon de Montfort devrait lui aussi rejoindre les “Bleus”.

 

Vivre Libre court en progrès

Vivre Libre (Sadler’s Wells)

s’est fait attendre en piste. Déjà, il avait refusé d’entrer dans sa stalle

dans le Prix Villebon (F). Et, dans le Prix de Fontenoy (F), il avait fait du

tapage dans le rond de présentation, perdant ses moyens, puis finissant dernier

décollé. Cependant, son entourage a eu raison de le courir dans le Prix des

Feuillants (B) puisqu’il s’octroie une méritante troisième place. Le troisième

produit de la championne Vallée Enchantée (Peintre Célèbre) est venu dans un

canter, puis il s’est couché au moment du démarrage, avant de placer une bonne

accélération finale. Poulain tendu et encore “bébé”, le temps pourrait lui être

bénéfique et nous devrions le retrouver au printemps, changé. Son mentor nous a

déclaré : « Il a effectué beaucoup de progrès ; entre ses débuts et maintenant,

il y a une grosse différence. Il a encore à apprendre à courir. Il est venu au

rond avant les autres, histoire de le détendre. ». Nous noterons aussi que, sur

se deux produits en âge de courir, Vallée Enchantée n’a

toujours pas produit de

gagnant, mais que Vivre Libre semble disposer d’un réel moteur, capable de briser

le statut de maiden de la prestigieuse poulinière.

« Kokouchu (Slickly) encaisse

bien les courses et c’est le genre de chevaux dont on a besoin pournotre sport.

Il a le goût de la compétition », a affirmé Cédric Boutin, son entraîneur, au

micro d’Equidia. Lors de ses trois récentes participations à des courses “B”,

Kokouchu a lancé les hostilités de loin ; en tête, il a dû à chaque fois s’avouer

vaincu dans les derniers hectomètres. Il obtient, ce dimanche, la deuxième

place.

 

De la tenue et de la

précocité héritées de sa mère

L’an prochain, nul doute que

Simon de Montfort va se présenter sur la distance classique. Élevé par Darley,

Simon de Montfort a pour mère Noble Rose (Caerleon), une bonne jument qui, à

l’âge de 2ans, s’était classée deuxième et première sur 1.200 puis 1.400m, en

deux apparitions. À 3 et 4ans, Noble Rose s’affirmecomme

une bonne jument de Groupe

sur des distances entre 2.000m et 2.900m. Avant Simon de Montfort, elle a donné

Notability, un cheval qui évoluait sur le mile, vainqueur de Gr2 à Baden-Baden.

Tous deux sont par le miler King’s Best. Leur deuxième mère, Noble Lily a

produit trois blacktypes. Outre Noble Rose, on note aussi Noctilucent

(Lammtarra), une pouliche entraînée par Henri-Alex Pantall, gagnante de Listed

sur 2.300m.