Simon de montfort, une petite étoile

Autres informations / 24.10.2009

Simon de montfort, une petite étoile

LONGCHAMP, Dimanche

Prix des Feuillants (B)

Le Prix des Feuillants (F)

affiche plusieurs bons gagnants : Not Just Swing (King’s Best) en 2006, Indian

Daffodil (Hernando) en 2007 ou encore Denon (Pleasant Colony) en 2000, qui est

devenu ensuite un multiple lauréat de Gr1 aux USA. En 2008, Chock A Block

(Dalakhani) avait remporté ce Prix des Feuillants et semblait promis à une

carrière classique... Malheureusement, il n’a pas confirmé à 3ans sous la

bannière Godolphin, simplement lauréat de listed dernièrement à Newmarket.

Parmi les concurrents au

départ de l’édition 2009, seul Simon de Montfort (King’s Best) présente le

profil d’un futur bon 3ans. C’est le propre frère de Notability (King’s Best),

vainqueur de Gr2 à Baden Baden sur le mile. Lors de ses débuts, il avait balayé

la modeste opposition malgré sa résistance aux commandes de son jockey à la

sortie des boîtes et un léger flottement dans la ligne droite. Comme son frère,

Simon de Montfort apprécie le terrain souple et il va encore profiter de la décharge

de Mickaël Barzalona qui vivra sa dernière journée avec une décharge puisqu’il

a remporté sa 70e victoire samedi à Clairefontaine.

 

Une opposition difficile à

situer

Évidemment, nous connaissons

bien Kokouchu (Slickly) qui va se produire pour la quatrième fois en octobre !

Il reste sur deux belles prestations dans des « B » (3e et 2e),

aime lancer les hostilités de

loin et apprécie le terrain souple automnal. En revanche, il est difficile de

situer Vivre Libre (Sadler’s Wells) et Dry Whisky (Goldneyev). Vivre Libre a

débuté dans le bien composé Prix de Fontenoy, duquel ont émergé deux plaisants

vainqueurs. Vivre libre avait effectué quelques cabrioles dans le rond de

présentation qui se sont traduites par une façon de courir que nous jugerons de

très dilettante. Il avait terminé au dernier rang. Pour sa deuxième sortie, il

ne serait pas étonnant de le voir courir en net progrès. Dry Whisky, pour sa

part, se présente ici, fort de deux succès consécutifs dans des courses en

province.