Six ans après, kartica veut imiter latice

Autres informations / 17.10.2009

Six ans après, kartica veut imiter latice

LONGCHAMP, Dimanche

Prix de Condé (Gr3)

Dernière pouliche gagnante du

Prix de Condé (Gr3), Latice (Inchinor) était une vraie crack capable, comme

lors de sa victoire dans le Prix de Diane (Gr1), d’accélérer pendant six cents

mètres. Seule pouliche au départ de l’édition 2009, Kartica (Rainbow Quest)

tente d‘imiter cette glorieuse aînée et possède quelques similitudes avec la

championne entraînée par JeanMarie Béguigné. Latice défendait la casaque d’Enrico

Ciampi, qui est également l’un des copropriétaire de Kartica, et elle avait été

achetée par Paul Nataf, ce qui est également le cas de Kartica. Septième du Prix

des Marettes (F) pour ses débuts, puis gagnante de sa “B” à Longchamp, Kartica

tente un défi audacieux, mais une victoire de sa part en ferait l’une des tête

de liste de la génération pendant l’hiver.

 

LONGCHAMP, Dimanche

Prix de Condé (Gr3)

Planteur, une pousse en

devenir

Lauréat du Prix de Crèvecœur

(F), la ? JDG Rising Star

? Planteur (Danehill Dancer) a fait forte

impression pour sa troisième sortie en s’imposant de six longueurs le 24

septembre à Saint-Cloud. Planteur est l’un des meilleurs espoirs français pour

l’an prochain et, bien qu’ayant un profil de tardif plutôt que précoce, il peut

fort bien inscrire un Groupe à son palmarès à 2ans.

 

Trois supplémentés étrangers

Sept partants pour trois

supplémentés dans ce Prix de Condé et ces trois-là viennent de l’étranger.

Surprenant lauréat du Prix Thomas Byron (Gr3), Circumvent (Tobougg) est hongre

et doit confirmer que son succès n’était pas qu’un coup d‘éclat sans lendemain.

Paré des couleurs Godolphin, Zeitoper (Singspiel) fait partie de la bonne

génération de 2ans de cette casaque. Invaincu en deux sorties, il passe son

premier test au niveau Groupe. C’est un fils de la championne Kazzia (Zinaad),

auteure du doublé Guinées-Oaks (Grs1) en 2002 et mère du lauréat de Gr1 Eastern

Anthem (Singspiel). Elevé par Mathieu Daguzan-Garros (Haras des Granges),

Shamalgan (Foostepsinthesand) est un “FR” entraîné par le Tchèque Arslangirey

Shavuyev. Il a tenté sa chance dans un Gr3, à Baden-Baden, terminant sixième

sur sept. Il sera une petite attraction au départ dimanche. Layali Al Andalus

(Halling) n’a pas été supplémenté pour sa part et est entraîné par Mark

Johnston. Formé à l’école des handicaps, sa deuxième place dans les Beresford

Stakes (Gr2 remportés l’an dernier par Sea the Stars) lui confère une première

chance dimanche.