Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un duel fratricide qui tourne à l’avantage de genera

Autres informations / 05.10.2009

Un duel fratricide qui tourne à l’avantage de genera

Qatar Arabian World Cup (Gr1

PA)

On attendait une revanche du

Prix Dragon (Gr2 PA) entre Al Dahma GB (Amer) et Nashwan Al Khalidiah KSA

(Tiwaiq) mais c’était sans compter sur un invité surprise qui ne fut autre que

le petit frère de la championne qatarie, General GB (Amer). Un trublion qui

n’est pas le premier venu et qui obtient une revanche éclatante sur sa sœur,

laquelle ne l’avait devancé que d’une tête le 26 mars dernier, dans l’épreuve

phare du programme qatari, l’Emir’s Sword (Gr1 PA). Le succès est total pour

Alban de Mieulle, l’entraîneur français installé au Qatar depuis de nombreuses

saisons, puisque ses deux pensionnaires affichent le couplé gagnant d’une

épreuve désormais incontournable dans le calendrier du pur-sang arabe. On peut

également saluer son coup de poker gagnant, lui qui avait pris le risque

d’enlever les œillères à General GB dans une course aussi importante. On savait

la pression forte sur l’écurie du Cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani, le

partenaire habituel d’Al Dahma avait même fait les frais de sa dernière courte

défaite ; mais la réponse sur la piste aujourd’hui a été tonitruante. On n’a vu

que la casaque grenat à pois blancs dans la ligne droite.

Tout a commencé par un petit

incident sans gravité, Asraa Min Albarq GB (Amer) s’en allé faire un petit tour

sur la piste, éjectant son jockey. Il avait décidément envie d’en découdre

puisqu’il s’élança rapidement dans le groupe de tête emmené par Simmbad FR

(Njewman) et suivi par Nashwan Al Khalidiah KSA, très allant, Al Dahma GB et

Nayef Al Khalidiah KSA (Câlin du Loup). La jument qatarie était bien entourée,

chaque camp s’observant du coin de l’œil.

 

L’explication Qatar-Arabie

Saoudite

C’est le pensionnaire de

l’écurie de Jean-François Bernard Nashwan Al Khalidiah KSA qui allait

déclencher les hostilités le premier dans la ligne droite. Il se décidait à

prendre les devants alors que l’heure de vérité approchait mais c’était sans

compter sur les deux atouts qataris d’Alban de Mieulle, qui rongeaient leurs

freins. Al Dahma GB prenait l’ascendant sur le fils de Tiwaiq le long de la

corde, mais la jument n’eut guère l’occasion de savourer longtemps sa

domination. Surgissant en pleine piste, General GB prononçait son effort et son

changement de vitesse balaya vite l’opposition. Sa revanche tant attendue lui

tendait les bras. Il ne fit qu’une bouchée de sa sœur, s’envolant vers un

facile succès. Cette dernière conservait une nette deuxième place, tandis que

Nashwan Al Khalidiah KSA, troisième, complétait le podium final à distance respectable

du reste du peloton. Ces trois-là étaient bien au-dessus des autres, confirmant

leur statut de champions et celui en devenir pour General GB.

 

 

 

Qatar Arabian World Cup (Gr1

PA)

 Alban de Mieulle, l’entraîneur, était très

satisfait : « On est ravi bien sûr. On attendait Al Dahma mais on savait que

General avait du potentiel. Le seul point d’interrogation était qu’on lui avait

enlevé les œillères. Toutefois, il n’a pas rencontré d’opposition. C’est

vraiment un bon cheval et je pense revenir avec lui l’année prochaine.

Quand à Al Dahma, elle a eu

une course trop facile, trop bien placée. Elle est restée toute seule le long

de la corde et même si son jockey, Ioritz Mendizabal, a cru qu’elle allait

remettre un coup de reins, elle ne l’a pas fait. C’est un peu son problème.

Elle a tendance à se relâcher, surtout quand elle est isolée comme cela. Si

elle avait pu être à côté de son frère, General, je pense qu’elle aurait lutté.

C’est vraiment satisfaisant

pour le propriétaire qatari, sachant tout le support que son pays apporte à ce

week-end. »

 

Arnaud Bouleau, le jockey victorieux,

était soulagé :

« J’avoue que j’étais

sceptique avant la course sur le fait de lui enlever les œillères, mais cela a

vraiment payé. Je ne m’attendais pas à cela, une telle pointe de vitesse.

D’habitude il est allant dans le parcours et froid pour finir mais, dès que je

lui ai demandé d’accélérer, il a répondu de manière exceptionnelle.

C’est un grand soulagement

car on avait de la pression aujourd’hui (rires), et gagner le jour de “l’Arc”

et pour les couleurs qataries est vraiment une grande satisfaction. »

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Quesche du Paon (Akbar),

Jalab Al Khalidiah (Amer), Fryvolous (Dormane), Raked (Magic de Piboul), Jaafer

Asf (Amer), Jarnin (Akbar), Badad (Tidjani), Al Fatih (Amer), Nil Blanc (Orient

Express), Lahib (Kairouan de Jos), Adjinn d’Aroco (Tidjani), Simmbad (Njewman),

Asraa Min Albarq (Amer), Senankh’Ba (Barour de Cardonne), Periander (Marwan).

Tous couru.

Pas moins de vingt candidats

dans ce Qatar Arabian World Cup. Asraa Min Albarq, Simmbad et Adjinn d’Aroco

sont les premiers à se faire remarquer à la pointe du combat. Nil Blanc et

Fryvolous galopent non loin, au contraire de Jalab

Al Khalidiah et Raked,

lesquels se sont montrés hésitants dans la phase initiale. Pour aborder la

descente, Asraa Min Albarq donne des signes de lassitude. Constat différent

pour Al Dahma, Nashwan Al Khalidiah et General qui galopent non loin des

animateurs. Dans la dernière ligne droite le dernier nommé s’annonce en pleine

piste. Ce protégé d’Alban de Mieulle balaye l’opposition. Sa compagne

d’entraînement et propre sœur Al Dahma n’est nullement inquiétée pour la 2e

place. Nashwan Al Khalidiah (3e) doit, quant à lui, s’employer pour résister à

la bonne fin de course de Nayef Al Khalidiah (4e).