Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un samedi à la gloire de l’entraînement made in france

Autres informations / 04.10.2009

Un samedi à la gloire de l’entraînement made in france

Le lancement du grand weekend

français du galop, articulé tout autour du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1),

a été marqué par la réussite presque insolente des entraîneurs français. Quatre

des cinq Groupes de samedi sont revenus aux professionnels de l’Hexagone. C’est

Alain de Royer Dupré qui a tiré à lui l’essentiel de cette abondance de biens

avec trois succès de Groupe à son actif. Avec Varenar (Rock of Gibraltar), il a

même fait mettre un genou à terre à la championne Goldikova (Anabaa) dans le

Prix de la Forêt (Gr1). Daryakana (Selkirk) et Manighar (Linamix) ont parachevé

son œuvre dans les Prix de Royallieu (Gr2) et Chaudenay (Gr2). Tous ces succès

sont au bénéfice des couleurs de Son Altesse Aga Khan et on pourrait parler de

Green Day à Longchamp. Jean-Claude Rouget a été l’autre artisan français avec

Tamazirte (Danehill Dancer) dans le Prix Daniel Wildenstein (Gr2). Mais la sensation

est aussi venue de Christophe Soumillon. Le jockey a retrouvé prématurément la

compétition ce samedi, de manière très inattendue, suivant en cela un scénario

épique [lire page 4]. C’est lui qui a mené Tamazirte à la victoire. Il sera

encore en piste ce dimanche avec Stacelita dans le Qatar Prix de Triomphe (Gr1)

et Rosanara dans le Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1) !

Si on ajoute le succès de

Sahpresa (Sahm) à Newmarket dans les Sun Chariot Stakes (Gr1), offrant du même

coup une première citation de Groupe 1 à Rodolphe Collet, ce samedi a été très

français et fou, fou, fou !