Young tiger peut décrocher le bonus à nantes

Autres informations / 27.10.2009

Young tiger peut décrocher le bonus à nantes

Disputée trois jours après

l’étape de Baden-Baden, la douzième manche du Défi du Galop aura une importance

capitale. En effet, Young Tiger (Tiger Hill), actuel leader au classement

général, décrocherait le bonus mis en place par le “Défi” en cas de victoire.

Ce serait un bel exploit pour ce cheval de 8ans, car on se souvient que l’an

dernier, aucun cheval n’a décroché le bonus. Véritable métronome, Young Tiger

n’a pas été épargné par les soucis de santé. D’ailleurs, il n’a couru que vingt-sept

fois, pour quinze victoires (dont cinq à l’étranger pour autant de sorties).

L’interrogation reste le tracé nantais, toujours délicat à apprivoiser, que

Young Tiger va découvrir. L’an dernier, Kocab (Unfuwain), ne s’y était pas

adapté alors qu’il était encore en lice pour décrocher le bonus. Il faut noter

également que Daly Daly (Medaaly), lauréate de deux étapes, est encore en lice

pour décrocher le bonus (voir classement)

 

Mores Wells, si le terrain

est lourd

Triple gagnant de Gr3 en

Irlande, Mores Wells (Sadler’s Wells) n’a pas eu le même rendement en France

lors de ses cinq apparitions cette année. Favori de l’étape de Strasbourg du

“Défi”, il a même dernier septième, sur sept. Mais ces performance peu

reluisantes ont une raison : More Wells a besoin d’une piste assouplie. C’était

le cas à Deauville quand il a terminé très bon troisième du Prix de Reux (L).

 

Validor, le seul 3ans

Étonnant dans l’étape de

Strasbourg qu’il a remportée, Validor (American Post) remet le couvert à

Nantes. Il sera le seul 3ans de la course et portera le même poids que beaucoup

de ses aînés, à savoir 58 kilos. Sa tâche ne s’annonce pas simple, mais il a

prouvé le 27 septembre qu’il pouvait rivaliser avec les “vieux” dans le “Défi”.

Distalino et Stikine, les

habitués de Nantes

Au départ de cette étape,

Distalino (Poliglote) et Stikine (Slickly) peuvent être considérés comme les

spécialistes du parcours. À eux deux, ils totalisent dix sorties, pour cinq

victoires. Le 9 octobre, Stikine a remporté le Prix de Bretagne, considéré

comme la préparatoire locale de ce Grand Prix de Nantes, alors que Distalino

terminait troisième. L’aptitude au tracé nantais est un atout indéniable et il

faudra compter sur les pensionnaires de Joël Boisnard (Stikine) et François

Doumen (Distalino).

 

 

NANTES, Mardi

Grand Prix de Nantes – 12e

Étape du Défi du Galop (L)

Thanatos, le caractère

européen de l’épreuve

Placé sous la responsabilité

de Peter Schiergen, Thanatos (Fantastic Light) assurera le caractère européen

de l’étape, puisqu’il est le seul concurrent au départ qui n’est pas entraîné

en France. Il est bien connu sur notre sol, puisqu’il y a plus souvent couru

que dans son pays d’origine. L’an dernier, il avait même remporté une course

“E” à Longchamp. Toutefois, cette saison, il met du temps à retrouver le bon

rythme.

 

 

 

La douzième étape du Défi du

Galop aura lieu mercredi à Nantes. Michel Bodiguel, le président de l’hippodrome,

a bien voulu se prêter au jeu des questionsréponses de JDG.

 

Jour de Galop. – Cela fait

quatre ans que Nantes fait partie du Défi du Galop. Quel est votre regard sur

ce tour de France au galop ?

Michel Bodiguel. –Je suis

membre de l’équipe fondatrice du Défi du Galop et je pense aujourd’hui que le

“Défi” a pris sa vitesse de croisière et même plus. Au début, nous étions

partis “petit pied” dans le but surtout de sauver nos Listeds de province et

aujourd’hui, nous sommes vraiment montés en puissance. Le “Défi” a créé une

solidarité très forte entre les différents dirigeants. Cela est nécessaire

compte-tenu des enjeux créés par l’ouverture du marché des paris. Le Défi du

Galop a servi de ferment et de lien entre les dirigeants.

Mardi, l’étape de Nantes sera

une étape à enjeux. Le bonus peut être décroché par Young Tiger… Oui, c’est une

finale avant l’heure. La présence de Young Tiger donne un très grand intérêt à

la course et le lot 2009 de cette étape est très bon. Toutes les conditions

sont réunies pour que la course se déroule bien, puisqu’il n’a pas plu sur

Nantes depuis vendredi. La piste devrait donc être excellente.

Justement, la piste de Nantes

est assez particulière. Comment est-elle entretenue ?

Dans notre calendrier, nous

ne courons pas de juillet à miseptembre. Ensuite, à l’automne, nous avons un

programme démentiel ! Là, il y a des courses sur gazon mardi, puis les 2, 8 et

15 novembre ! J’ai une équipe de sept personnes pour reboucher les trous et il

faut que cela soit fait en 48 heures. Les trois disciplines (plat, obstacles et

trot) sont présentes à Nantes et cela fait une gestion assez lourde, avec cinq

kilomètres de piste en tout. Nous sommes dans une région où la pluviométrie est

importante et il est évident que la piste souffre. L’hippodrome a 135 ans et a

été martelé par des milliers de chevaux. De plus, il n’y a pas d’homogénéité du

sol, avec un passage en sous-bois et une ligne droite bordée de peupliers.

Mais pourquoi des arbres à

Nantes ?

Sans arbre, il n’y aurait pas

d’hippodrome ! Il y a 2.000 arbres au total et cela permet d’avoir un site

classé dans une agglomération de 800.000 habitants. Car il est certain que le

site aurait pu faire le bonheur des promoteurs immobiliers… Les arbres

protègent l’hippodrome, mais le grand problème reste les feuilles, qu’il faut

enlever également, et cela nécessite beaucoup de travail.

Enfin, quelles ont été les

récentes améliorations sur l’hippodrome ?

L’an dernier, nous avons

réalisé de gros investissements sur la piste de trot, pour 1,3 million d’euros.

Cette année, nous avons profité du break de l’été pour transférer le rond de présentation

derrière le hall des joueurs. Cela nous a libéré une grande place pour aménager

plus de boxes pour l’accueil des chevaux. Nous avions un problème d’espace et

notre nombre de places n’était pas suffisant. Les premières impressions des

professionnels ont été très bonnes concernant ce transfert, qui permet

également un plus grand spectacle pour les gens venant sur l’hippodrome.