Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Zenyatta déchaîne les passions

Autres informations / 12.10.2009

Zenyatta déchaîne les passions

OAK TREE (E.U), Samedi

Lady’s Secret Stakes (Gr1)

Le TDN (Thoroughbred Daily News), notre maison-mère basée

aux États-Unis, a évidemment consacré sa Une dominicale à Zenyatta (Street

Cry). Et a titré : YATTA, YATTA, YATTA, la perfection incarnée... Ça laisse

rêveur... Depuis janvier 2008, Zenyatta est sur tous les fronts et, à chaque

fois, avec un cœur énorme, elle se montre souveraine. Portée aux nues depuis le

début de la saison, la jument de John Shirreffs, achetée 60.000$ yearling et

aujourd’hui âgée de 5ans, est restée invaincue ce samedi à Keeneland en remportant

les Lady’s Secret Stakes (Gr1) pour la deuxième année consécutive. Mais contre

qui court-t-elle pour ne jamais être battue ?

Lors de sa dernière victoire de Groupe 1, qui était aussi sa

dernière sortie, Zenyatta avait devancé un peloton de femelles similaires à

celui de samedi, c’est-à-dire un lot quelconque de juments courant pour la

deuxième place. À Hollywood Park, en juin, dans un Groupe 1, Zenyatta battait

une opposition du même acabit. Il était déjà clair cet été que la championne

n’avait aucune opposante directe chez les juments d’âge américaines. Cependant,

si le lot n’était pas un grand lot, Zenyatta supportait ce jour-là une masse de

58,5 kilos, poids qui n’avait plus été porté victorieusement dans cette épreuve

depuis 1977, et, de ce fait, elle rendait plus de six kilos à toutes ses

rivales ! Zenyatta n’a pas battu des phénomènes cette année, mais elle bat ce

que son entourage lui demande de battre dans des conditions qui auraient pu

(voire dû) en faire chuter plus d’une de son piédestal.

Sur les traces de Personal Ensign

Zenyatta a remporté treize victoires consécutives dont sept

au niveau Groupe 1. Elle est à comparer aux meilleures juments du turf mondial

et en particulier à Personal Ensign, championne américaine des années 1980,

auteur de treize victoires (en autant de sortie) dont huit Groupes 1...

Zenyatta pourrait l’égaler au mois d’octobre, à Santa Anita, en disputant le

Breeders’ Cup Ladies’ Classic (où Rachel Alexandra, l’autre star américaine du

moment, sera absente) ou le Breeders’ Cup Classic face aux mâles... peut-être

contre Sea the Stars (Cape Cross).