Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Arnaud montebourg monte au créneau pour cluny

Autres informations / 13.11.2009

Arnaud montebourg monte au créneau pour cluny

La fusion entre l’École

Nationale d’Équitation (ENE) et les Haras nationaux est censée prendre effet le

1er janvier

2010. Cette fusion va

entraîner la création d’un seul établissement public garant de la filière

cheval et de l’équitation. Aujourd’hui, la menace de fermeture des Haras

Nationaux à Cluny est réelle et suscite de vives inquiétudes pour les

personnels, les socioprofessionnels et les élus locaux. Quel avenir pour le

site ?

2005 : pour développer Cluny

et sa région, le Conseil général de Saône-et-Loire engage une enveloppe

budgétaire de huit millions d’euros pour financer les infrastructures

d’Équivallée-Cluny. En mai 2009, la première phase des travaux a été inaugurée.

Cette première tranche représente la construction d’une carrière « tous temps

», une plateforme d’accueil pour les cavaliers et la sécurisation du site. Au

total, cela présente un coût de 2,45 millions d’euros financé par le Conseil

régional, la ville de Cluny, le fond Eperon et le Conseil général (dont le

montant pris en charge est de 750 000 euros). La deuxième phase devrait

consister à construire un grand manège. Que vont devenir ces investissements

publics ?

Arnaud Montebourg, président du

Conseil général de Saône-et-Loire, s’interroge et s’inquiète de l’avenir des

Haras nationaux à Cluny et du site Équivallée-Cluny. Cette nouvelle

infrastructure est une source d’emplois pour le territoire. « L’ État ne peut

pas revenir une nouvelle fois sur ses engagements. La fermeture des Haras

nationaux à Cluny porterait un coup fatal à Équivallée-Cluny et au

développement de sa région ». Un nouveau désengagement de l’État, qui s’ajoute

aux fermetures d’entreprises et des bureaux de postes, ou encore au manque de

l’offre de soins pour les habitants, « n’est pas acceptable ».

Dans un courrier adressé au

ministre de l’agriculture, Bruno Le Maire, Arnaud Montebourg souhaite une

véritable concertation de l’ensemble des acteurs et sollicite un rendez-vous dans

les meilleurs délais.