Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Blue cayenne ne laisse pas passer sa chance

Autres informations / 20.11.2009

Blue cayenne ne laisse pas passer sa chance

Prix Contessina (L)

Blue Cayenne (Anabaa Blue)

avait beaucoup d’atouts sur le papier avant sa sortie dans le Prix Contessina

(L). Appréciant le terrain souple et trou vant un lot dans ses cordes, elle en

a profité pour signer une première victoire de Listed. Une victoire après

laquelle elle courait depuis le printemps 2008.

« Ce n’est pas une pouliche

saisonnière, a déclaré Sandrine Tarrou, entraîneur de la pouliche. Simplement,

elle trouve des terrains à sa conve nance en début et en fin d’année. Sa

victoire sym bolise un beau travail d’équipe et je la dédie à ses

propriétaires, le Haras de Quetieville, chez qui la pouliche a été se ressourcer.

On devrait revoir Blue Cayenne l’année prochaine. Elle a été ménagée et nous

allons la garder tant qu’elle aura cette envie de vaincre. » Jockey de la

lauréate, Thierry Jarnet a confié : « C’est une pouliche de qualité. Elle avait

terminé troisième du Prix Imprudence [alors Listed, ndlr] derrière Natagora

(Divine Light). Ce n’est pas rien. Aujourd’hui, elle a été très courageuse et

elle méritait ce succès. C’est une pouliche sérieuse qui devrait faire une chic

jument l’an née prochaine. Elle n’est pas compliquée mais a toujours été un peu

stressée. Elle commence à comprendre qu’on ne lui veut pas de mal. »

L’excellente troisième place de Blue Cayenne dans le Prix de Seine-et-Oise

(Gr3) sur le terrain souple de Maisons-Laffitte annonçait une bonne perfor mance

dans cette Listed. Il ne lui restait plus qu’à confirmer. Après avoir filé

l’animateur Bluster (Indian Rocket), Thierry Jarnet a déboîté Blue Cayenne à

deux cents mètres du but, s’imposant avec autorité.

Salut l’Africain (Ski Chief)

est venu subtiliser la deuxième place à son compagnon d’entraînement, Bluster,

dans les cent derniers mètres. Sa grande forme lui a permis de prendre ce

nouvel accessit dans cette course principale.

 

Tiza, cinquième seulement

Cinquième, Tiza (Goldkeeper)

a déçu ses supporters. Rapidement sollicité par Dominique Bœuf, Tiza n’a jamais

pu changer de vitesse pour finir. Pourtant, le pensionnaire d’Alain de Royer

Dupré avait déjà gagné le Prix Cor de Chasse (L) sur un parcours voisin. Il

semble qu’en prenant de l’âge, le cheval de Jean-Claude Séroul ait pris de la

tenue car il a paru pris de vitesse durant le parcours.

 

Une souche Aga Khan

Élevée par le Haras de

Grandcamp, Blue Cayenne provient d’une souche de Son Altesse Aga Khan. Mère de

Blue Cayenne, Nakiya (Kendor) a défendu les couleurs vert et rouge en

compétition, prenant deux places en deux sorties dans des courses à conditions

parisiennes. Elle compte huit produits et Blue Cayenne est le meilleur.

Deuxième mère de Blue

Cayenne, Nabagha (Fabulous Dancer) a pris la troisième place d’un Groupe 3 à

Milan. Elle a donné la bonne Nadira (Green Desert), troisième du Prix Fille de

l’Air (Gr3) et deuxième du Prix Belle de Nuit (L), et quelques vainqueurs

honorables comme Nubien Mask (Key of Luck), Novito (Croco Rouge) et Nadyal

(Ashkalani).