Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Bottega score sur un coup de tête

Autres informations / 12.11.2009

Bottega score sur un coup de tête

TOULOUSE, Mercredi

 

 

Critérium du Languedoc (L)

Dans la ligne droite

embourbée du Critérium du Languedoc (L), Bottega (Mineshaft) et Maroon Machine

(Muhtathir) se sont livrés une lutte très vive dans les cent cinquante derniers

mètres. Au passage du poteau, ils sont quasiment dans la même foulée, mais

c'est Bottega qui l'emporte. Son jockey, Dominique Bœuf, ayant judicieusement

fait baisser la tête de son partenaire à cet instant. Un coup de tête qui

s'avère gagnant.

 

L'étoffe d'un bon gagnant

Le palmarès du Critérium du

Languedoc regorge de bons éléments, dont Literato (Kendor) en 2006. Bottega a

l'étoffe d'un bon cheval, comme il l'a montré dans la ligne droite, répondant

bien aux sollicitations de son jockey, tout en baissant bien la tête. De plus,

il domine à la lutte Maroon Machine, un cheval estimé gagnant de "B"

à SaintCloud, qui venait de prendre part aux Dewhusrt Stakes (Gr1). Mauricio

Delcher-Sanchez, son entraîneur, faisait le déplacement avec des ambitions,

comme il nous l'a déclaré : « C'est un cheval que j'estime et j'étais plutôt

confiant avant l'épreuve. » Dominique Boeuf quant à lui, nous disait :

« J'avais beaucoup de gaz à

l'entrée de la ligne droite. Dans ce terrain pénible, Bottega s'impose en

cheval courageux. »

 

Le premier black-type en

France de Mineshaft Cheval américain, Mineshaft (A.P. Indy) n'avait eu, avant

Bottega, qu'un seul partant en France. Il s'agit de Bravitude, entraîné par

Fabrice Chappet et resté maiden en douze sorties entre 2007 et 2008. Bottega

n'est donc que le deuxième partant dans l'Hexagone de cet étalon et le premier

gagnant et premier black-type. Cheval de l'année aux Etats-Unis en 2003, à

4ans, Mineshaft a gagné quatre Gr1 cette année là, dont les Woodward Stakes.

Basé à Lanes' End Farm (Kentucky), où il officie à 30.000$, il est le père de

Casino Drive, cheval de Groupe au Japon et frère de Man Of Iron (Breeders’Cup

Marathon le weekend dernier).

 

L'Espagne se succède à elle

même

Bottega est entrainé en

Espagne par Mauricio DelcherSanchez et il succède au palmarès de cette épreuve

à un autre cheval espagnol. En effet, l'an dernier, c'était Diableside

(Diableneyev) qui s'imposait et il était entraîné également sur le sol ibérique

par Yan Durepaire. Diableside a réalisé une belle saison à 3ans, prenant part à

la Poule d'Essai des Poulains (Gr1) et terminant placé dans des Listeds

derrière Le Havre (Noverre) et Fuissé (Green Tune), les futurs deux premiers du

Jockey Club (Gr1).

 

Dominique Bœuf, vingt ans

après

Il y a vingt ans, en 1989,

Dominique Bœuf remportait son premier Critérium du Languedoc. C'était avec un

représentant de l'Ecurie Wildenstein entraîné par Elie Lellouche, Boxing Day,

que l’entraîneur cantilien avait acheté à réclamer à Longchamp. Dominique Boeuf

avait déjà remporté cette épreuve en 1987.

TOULOUSE, Mercredi

Critérium du Languedoc (L)

Maroon Machine battu par le

règlement

Après la course, Olivier

Peslier, jockey de Maroon Machine, était déçu et nous expliquait : « Je n'ai

pas pu le solliciter jusqu'au bout. J'ai compté les coups de cravache et je

suis finalement battu d'un nez. Dans un tel terrain, il faut pouvoir solliciter

son cheval jusqu'au bout. Mais j'ai été suspendu quatre jours et j'ai retenu la

leçon... »

 

Rainfall Shadow n'a pas aimé

la pluie

Frère de Le Havre, Rainfall

Shadow (Night Shift) était l'opposition directe – selon les cotes – à Maroon

Machine. Mais, il n'a pu se montrer dangereux, perdant pied dès l'entrée de la

ligne droite. Sans doute n'a-t-il pas aimé le terrain. Il faut se rappeler que

son frère avait lui aussi fait une contre-performance en terrain lourd, à 2ans,

dans le Critérium International (Gr1).

 

Bottega, un descendant de

Miesque

Elevé par Flaxman Holding,

Bottega possède un pedigree assez hétéroclite. En effet, sa mère, Sun is Up

(Sunday Silence) porte le suffixe JPN (pour Japon). Sun Is Up était entraînée

par Pascal Bary et a couru quatre fois en France, sans succès. Elle est une

fille de Moon is Up (Woodman) gagnante en France du Prix de Lieurey (L). Mais

le pedigree de Bottega prend une autre dimension au niveau de sa troisième

mère, qui n'est autre que la légendaire Miesque (Nureyev), championne aux dix

Gr1 et grande génitrice.