Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Calm : pour succéder à chasing stars

Autres informations / 04.11.2009

Calm : pour succéder à chasing stars

SAINT-CLOUD, Mercredi

Prix Isola Bella (L)

Elles seront dix au départ du Prix Isola Bella (L) disputé

sur les 1.600m clodoaldiens, le parcours sur lequel s’est illustré Jan Vermeer

(Montjeu) dimanche dernier dans le Critérium International (Gr1). On pourrait

presque dire onze car la lauréate de l’an dernier, Chasing Stars (Observatory),

est aussi ce jour à Saint-Cloud, mais dans l’épreuve suivante, le Prix La

Mirambule. Étrangeté des destins.

 

Calm, en avant, droit

Une des pouliches les plus attendues, Calm (Montjeu),

renvoie elle aussi à Chasing Stars puisqu’elle défend la même casaque, celle du

prince Khalid Abdullah. Elle sera épaulée dans sa tâche par Gainful (Gone

West). Seule différence : Calm est présentée par André Fabre alors que Gainful

l’est par David Smaga.

Remarquablement et même exceptionnellement bien née, Calm a

pour mère Western Appeal (Gone West), une propre sœur du champion Zafonic (Gone

West) et du top-étalon Zamindar (Gone West), le père de Zarkava. Calm vient de

gagner une course F à sa seconde sortie sur les 1.600m de

Chantilly. Pour ses débuts en novembre 2008, elle avait pris la deuxième place

derrière la ? JDG Rising Star ? Shediyama (Red Ransom), une

pouliche qui s’est placée au niveau Listed cette année. Tout semble donc réuni

pour que Calm passe à l’étape suivante et reçoive ses premiers galons de

black-type.

Le cas de Gainful s’impose avec moins de force. Cette

descendante de la classique Slightly Dangerous (Roberto), deuxième des Oaks

d’Epsom (Gr1), a gagné son maiden en 2008 et a accumulé une place de Gr3 ainsi

que trois accessits dans des Listeds cette saison, troisième notamment du Prix

Volterra (L) à Chantilly. Mais Gainful n’est pas reparue en compétition depuis

le mois de juillet.

La casaque de Khalid Abdullah sera donc doublement

représentée cette année, avec Calm pour l’entraînement d’André Fabre mais aussi

Gainful qui signe là sa rentrée.

 

 

 

SAINT-CLOUD, Mercredi

Prix Isola Bella (L)

Flash Dance, une concurrente qui a du poids

On retiendra aussi Flash Dance (Zamindar) qui, à l’image de

Chasing Stars l’an passé, aborde cette Listed avec une troisième place dans le

Prix Coronation (L, 1.600m), à deux longueurs de la ? JDG Rising Star ?

Dreamt (Oasis Dream). Flash Dance représente la famille de la classique

Riverqueen (Luthier). Cette détentrice de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1)

et du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) a développé, pour le compte de feu

l’association Aland (Alec Head, Roland de Chambure), une pléthore d’éléments de

Groupes. Sans être complet, on peut citer Roi

de Rome (Time for a Change), Altieri (Selkirk), Rose de Thaï

(Lear Fan), D’Anjou (Marju), Truth or Dare (Royal Academy) et Rêve de Reine

(Lyphard), la grand-mère de Flash Dance. Cette dernière “tourne autour” de sa

Listed et la voir s’imposer serait aussi une forme de justice.

 

Une allemande difficile à juger

Fabiana (Ashkalani) est la seule candidate du lot à avoir

couru au niveau Groupe, en Allemagne (2e de Groupe 2) et en Italie (3e de

Groupe 3), finissant placée à chacune de

ses sorties. Cette Allemande ne compte pas de fausse note à

son palmarès et ce serait un tort que de la négliger.

 

 

Guérande : le 4 novembre ou jamais !

La représentante du Haras de la Perelle, Guérande (Diesis)

pose un autre cas de figure. Bonne gagnante à ses débuts à Maisons-Laffitte, il

y a un an jour pour jour (le 4 novembre 2008 !), elle a ensuite fortement déçu

en deux sorties dans des Listeds. Alain de Royer Dupré persiste et ce n’est

sans doute pas pour rien. Et si la formule “forme saisonnière” a un sens, ce 4

novembre doit être le jour de Guérande !

Cheyrac (Smadoun) progresse (4e de Listed à sa dernière

sortie) et Cool and Composed (Buddha) n’a jamais déçu mais

change ici de registre. Même remarque pour l’Île

aux Loups (Rock of Gibraltar) qui, avoir pris part à des

maidens parisiens ou deauvillais, a repris ses gammes à la base. Elle reste sur

une victoire à Nancy dans une course “G”, d’une tête. Il y a donc un vrai côté

“aventure” dans la candidature de cette représentante de l’Écurie Wildenstein

ici. Cette fille de la bonne Louve (Irish River), gagnante du Prix de Flore

(Gr3), n’a pas encore montré les moyens partagés par tant de membres de sa

famille, celle de Louveterie (Nureyev), Loup Sauvage (Riverman) ou Loup Solitaire

(Lear Fan).