Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Come on goldikova !

Autres informations / 07.11.2009

Come on goldikova !

Breeders’ Cup Mile (Gr1)

Son objectif de l’année est

annoncé depuis un certain jour d’octobre 2008. Le jour où Goldikova (Anabaa) a

remporté le Breeders’ Cup Mile (Gr1) en transperçant littéralement l’opposition

: « Elle reviendra l’année prochaine », avait déclaré son entourage. La

revoilà. La presque seule chance française dans ce championnat américain – et

ce n’est pas faire affront à sa compagne d’entraînement Only Green – a effectué

un dernier canter excellent. Cette année, elle n’a pas été toutes les fois à la

hauteur des rendez-vous que son fervent public lui avait donnés. Mais à chaque

fois, elle a bénéficié de circonstances atténuantes et à chaque fois, elle

s’exprimait sur une distance différente du mile – 1.850m dans le Prix d’Ispahan

(Gr1), 1.400m dans le Prix de la Forêt (Gr1). Sur cette distance, elle est

invaincue depuis… la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) et sa rencontre avec

l’exceptionnelle Zarkava (Zamindar). No comment.

Comme paramètre défavorable,

il faut tout de même relever sa malchance de tirer le 11 à la corde, le numéro

le plus à l’extérieur de cette édition du B.C. Mile. Il n’en reste pas moins

qu’elle possède la première chance dans ce qui constituerait sa septième

victoire de Groupe 1. Come on Goldikova !

 

La nouveauté : le Lasix

Cette année, au contraire de

l’an dernier, Goldikova courra sous Lasix comme le font une majorité des

candidats américains. Ce samedi, tous ses adversaires seront sous “l’emprise”

de ce médicament, sauf Zacinto (Dansili). Freddy Head nous a déclaré il y a

trois jours qu’il voulait ainsi se battre « à armes égales ». Il nous avait

donné des nouvelles de la jument : « Elle est mieux que l’an dernier. Elle a

été préparée pour cette épreuve qui est son principal objectif de l’année et

elle est très, très bien. » Concernant l’opposition, l’entraîneur nous avait

confié : « Sur place, les observateurs font état d’un niveau américain assez

faible. C’est vraiment ce qu’ils disent ici. De mon point de vue, les deux

adversaires les plus dangereux sont Delegator (Dansili / stalle 4) et le

représentant de Sir Michael Stoute, Zacinto (stalle 8). »

Si Freddy Head obtient la

victoire, il serait le premier à remporter la même épreuve de Breeders’ Cup

sous les deux statuts, de jockey (Miesque en 1987 et 1988) et d’entraîneur.

Mais pour John Sadler, entraîneur de Whatsthescript (Royal Applause), troisième

l’an dernier et encore en course cette année, la tâche de Goldikova sera cette

fois plus difficile. « Elle

avait pulvérisé tout le monde

l’an dernier, mais elle n’est plus la même. Selon moi, elle a perdu quelque

chose. » Favorite en Europe comme aux États-Unis avec une cote à 8/5

outre-Atlantique, les médias ne parlent pourtant que d’elle…

 

Breeders’ Cup Mile (Gr1)

Les européens, rois des

ratings

Dans cette épreuve, quatre

européens entreront en scène et ce sont eux que Timeform a choisi de mettre en

tête dans les ratings (lire par ailleurs). Delegator et Zacinto, deux des trois

3ans de l’épreuve, sont très en vue. Ils ont respectivement pris la troisième

et la deuxième place des Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) remportés par Rip van

Winkle (Galileo), l’opposant direct de Zenyatta dans le B.C. Classic.

 

LES STATISTIQUES DE LA COURSE

Record de l’épreuve :

1’32’’05 (Val Royal en 2001)

Dernier vainqueur : Goldikova

Record jockey (2 victoires) :

Freddy Head (1987, 1988), Mike E. Smith (1992, 1993),

Gary Stevens (1996, 2000)

Record entraîneur (2

victoires) :

François Boutin (Miesque :

1987, 1988), C. R. McGaughey III (Lure : 1992, 1993), Michael W. Dickinson (Da

Hoss : 1996, 1998), Julio C. Canani (Silic : 1999 ; Val Royal : 2001), Pascal

Bary (Domedriver : 2002 ; Six Perfections : 2003)

Record propriétaire (5

victoires) :

Stavros Niarchos (186, 1987)

et Flaxman Holdings (1997,

2002, 2003)