Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Conduit à la quête d’un doublé

Autres informations / 07.11.2009

Conduit à la quête d’un doublé

Breeders’ Cup Turf (Gr1)

Les Nord-Américains ont

remporté cette épreuve à neuf reprises depuis son lancement, en 1984. De

l’autre côté de la balance, on arrive à dix-huit victoires pour les Européens,

sachant que 2003 s’était soldé par un deadheat entre l’européen High Chaparral

(Sadler’s Wells) et l’américain Johar (Gone West). Cette épreuve disputée sur

le turf reste donc l’apanage de la vieille Europe – 13 victoires en 20ans – qui

rappelle au Nouveau Monde que l’herbe a beau être “bleue” – la fameuse blue

grass – dans le Kentucky, il n’en reste pas moins que les spécialistes de la

surface évoluent en Europe.

 

Conduit joue à domicile à

Santa Anita

Cette année, quatre des sept

concurrents [Lire “Allegre non-partant”] forment le contingent britannique et

ces quatre éléments vont tenter de défendre le titre enlevé l’an passé par

Conduit (Dalakhani). Le pensionnaire de Sir Michael Stoute est d’ailleurs de la

partie. Le doublé est donc tout à fait jouable, dans la continuité de l’exemple

laissé par High Chaparral en 2002 et 2003. Conduit s’est remarquablement

comporté dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) en obtenant la quatrième

place, non loin du deuxième, Youmzain (Sinndar). Il n’a couru qu’à quatre

reprises en 2009 et s’est toujours montré très performant. Une particularité de

cette édition joue également en la faveur de Conduit : elle se joue sur le même

site que l’an dernier et l’alezan y a donc déjà démontré son efficacité. Santa

Anita est un peu son jardin américain… Son compagnon d’entraînement Spanish

Moon (El Prado) semble un ton en dessous si l’on se réfère à la ligne indirecte

apportée par Vision d’État (Chichicastenango). Spanish Moon a précédé le français

de peu dans le Prix Foy (Gr2) alors que Conduit a laissé dans le lointain le

même Français dans l’”Arc”.

 

Dar Re Mi, la troisième

européenne du B.C. Turf ?

Jamais Dar Re Mi (Singspiel)

n’a été aussi forte. Sa campagne la plus récente lui a permis de recevoir les

trophées des Pretty Polly Stakes (Gr1) et des Yorshire Oaks (Gr1). En oubliant

son infortune du Prix Vermeille (Gr1) en tant que première rétrogradée, elle

propose encore une cinquième place dans l’”Arc”. Elle a la légitimité pour

devenir la troisième jument au palmarès du “Turf”. D’autant plus que les deux

qui sont entrées dans l’histoire, Pebbles (Sharpen Up), en 1985, et Miss

Alleged (Alleged), en 1991, étaient des juments européennes âgées de 4ans.

Comme Dar Re Mi. Quatrième et dernier représentant britannique, Red Rocks

(Galileo) est un globe-trotter invétéré qui va poser ses valises dans le

Breeders‘ Cup Turf (Gr1) pour la troisième année consécutive. En 2007, il

enlevait la palme, en 2008, il se classait troisième.

Malgré l’aide de Julien

Leparoux, il lui faudra montrer plus de qualité que lors de sa récente

quatrième place dans les Lodge Stakes (Gr3).

 

 

 

Breeders’ Cup Turf (Gr1)

Presious Passion : la passion

selon Saint Amérique Presious Passion (Royal Anthem) va souffrir. Principal

argument d’outre-Atlantique à faire valoir dans ce B.C. Turf, il reste sur une

victoire de Groupe 1 à Santa Anita. À 6ans, il reste donc compétitif mais ses

lignes sont difficiles à étalonner sur des européens de talent.

 

STATISTIQUES

Vainqueur 2008 : Conduit

(Dalakhani)

Plus grand écart à l’arrivée

: 7 longueurs, English Channel, 2007

Plus gros rapport gagnant :

53/1, Lashkari, 1984

Plus faible rapport gagnant :

9/10, High Chaparral, 2002 Record de l’épreuve: 2’23’’42 en 2008 par Conduit à

Santa Anita

Records de victoires

Entraîneur (3 victoires)

Sir Michael Stoute : 1996

(Pilsudski) , 2000 (Kalanisi) et 2008 (Conduit)

Jockey (3 victoires)

Lanfranco Dettori : 1999 (Daylami), 2001 (Fantastic

Light), 2006 (Red Rocks)