Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Dancing in silks dans un mouchoir

Autres informations / 08.11.2009

Dancing in silks dans un mouchoir

Breeders’ Cup Sprint (Gr1)

Le Breeders’ Cup Sprint (Gr1)

a donné lieu à une arrivée serrée. Comme dans un handicap, les quatre premiers

ont fini dans la même longueur. C’est Dancing in Silks (Black Minnaloushe),

proposé à 25/1 qui l’a emporté sur le poteau, après avoir bénéficié d’un bon

parcours le long de la corde. Son entraîneur Carla Gaines ne fait pas partie

des tops entraîneurs américains. Ce qui explique en partie la cote élevée de

Dancing In Silks. Carla Gaines a commencé à entraîner quelques chevaux, tout en

continuant son acti vité d’assistante sociale. Elle avait alors un statut

compara ble à un permis d’entraîner en France. Puis elle est deve nue

entraîneur à part entière. Son succès dans ce Groupe 1 est sa plus belle

victoire. Jamais aucune femme entraî neur n’avait enlevé ce Sprint depuis la

création de la course en 1984. Elle faisait partie des huit femmes présentant

un pensionnaire lors d’une épreuve du Breeders’Cup. Et son coup de poker a été

couronné de succès.

 

Un parcours singulier

Avant le Breeders’ Cup,

Dancing In Silks n’avait pas encore participé à la moindre course de Groupe. Il

restait sur une série de trois succès, dont le dernier dans un gros handi cap.

Il a pris du moral avec des courses faciles et est fina lement arrivé avec des

ressources intactes, en ayant évité les combats difficiles. Autant d’atouts qui

expliquent sa performance de samedi.

Deuxième dans les Ancient

Title Stakes (Gr1) derrière Gayego (Gilded Time), Crown of Thorns (Repent) a

pris sa revanche obtenant le premier accessit devant l’anima teur Cost of

Freedom (Cee’s Tizzy). Longtemps attentiste en dernière position, Gayego a fini

fort le long de la corde et aurait sans doute pu l’emporter quelques mètres

plus loin.

 

Un fils de la bonne Lemhi

Love

Dancing in Silks est un fils

de l’excellente Lemhi Love (Royal and Regal), 17 victoires, dont plusieurs

stakes, et plus de 250.000$ de gains au milieu des années 1980. Au haras, Lemhi

Love a eu une production solide : 14 produits, qui ont tous couru, et 13 ont

gagné. Mais

seuls Dancing in Silks et Gins Majesty (Go for Gin) ont gagné black-type.

La même constance se retrouve

chez la 2e mère, Exciting Devorcee (Candy Sports), qui a eu 13 foals, dont 12

ont couru, tous victorieusement.