Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Deux français pour contrer les velléités étrangères

Autres informations / 14.11.2009

Deux français pour contrer les velléités étrangères

Criterium de Saint-Cloud

(Gr1)

Neuf partants dont sept

étrangers. L’équation n’est pas simple à résoudre pour les deux représentants

français au départ du Criterium de Saint-Cloud, dernier Groupe 1 de la saison

en Europe. Simon de Montfort (King’s Best) et Kaage (Monsun) auront fort à faire

pour contrer les attaques des concurrents étrangers, notamment ceux des trois

représentants d’Aidan O’Brien, le tenant du titre. L’édition 2008 avait

d’ailleurs été marquée de l’empreinte du team Coolmore. L’entraîneur irlandais

réussissait le petit exploit de placer ses trois représentants aux quatre premières

places en remportant du même fait son 23e Gr1 de la saison : Fame And Glory

(Montjeu) était suivi de Drumbeat (Montjeu) et Age of Aquarius (Galileo)

prenait la quatrième place. Et le parc d’étalons de la multinationale était au

firmament avec les quatre premiers poulains tous issus de ses étalons, à savoir

Montjeu (père des deux premiers), Danehill Dancer (père de Feels All Right,

troisième) et Galileo (père d’Age of Aquarius, quatrième). Cette année, comme

le lot est très ouvert et qu’il n’a pas réuni de chevaux ayant totalement fait

leurs preuves au plus haut niveau, l’espoir de voir la France s’imposer reste

intact.

 

 

 

Criterium de Saint-Cloud

(Gr1)

Kaage fait le grand saut

Assez estimé pour que Freddy

Head le débute dans le Prix Nino (B – remporté en 2008 par Le Havre), Kaage y

terminait sixième, de manière correcte, face à des concurrents ayant déjà

couru. Ensuite, il a facilement enlevé sa “F” à Compiègne, montrant qu’il avait

progressé et qu’il possédait encore une marge. Dix ans après Goldamix

(Linamix), il peut apporter un quatrième succès à la famille Wertheimer dans

cette épreuve. Il vient tester ses limites samedi et, quoi qu’il en soit, il ne

sera pas dérangé par l’état du terrain collant, puisque fils de Monsun. Ses

origines maternelles sont vraiment remarquables, puisqu’elles font apparaître

Juvenia (Trempolino – Prix Marcel Boussac), le regretté Millemix (Linamix –

Prix Greffulhe) et l’inoubliable championne Triptych (Riverman).

 

 

Simon de Montfort, l’invaincu

Présenté par André Fabre,

Simon de Montfort possède une particularité. Il est le seul concurrent invaincu

au départ. Début octobre, il a gagné sa “F” à Chantilly, tout en montrant qu’il

possédait un peu de caractère – comme beaucoup de produit de King’s Best – et

qu’il ne fallait pas trop jouer de la cravache avec lui. Ensuite, il a fait

merveille dans une “B” à Longchamp, mais force est de constater que

l’opposition était relativement modeste.

 

Aidan O’Brien attaque par

trois

L’entraîneur irlandais délègue

souvent beaucoup de par tants dans les Groupes de fin de saison. L’an dernier, lorsque

Fame and Glory (Montjeu) avait remporté cette course, il était épaulé par trois

compagnons d’écurie. Cette année, Aidan O’Brien délègue trois partants et la

préférence va à Don Carlos (Galileo), le choix de Johnny Murtagh. Il vient de

se défaire de son statut de maiden à Leoparstown pour sa deuxième sortie et,

comme c’est le cas pour bien d’autres, ses limites sont difficiles à cerner.

Johnny Murtagh aurait pu également monter Mikhail Glinka (Galileo) qui a vaincu

dans une Listed après avoir échouer dans un Groupe 2. Enfin, Banyan Tree

(Danehill Dancer) est en-dessous de ces deux compagnons d’écurie, puisqu’il a

terminé quatrième de la Listed remportée par Mikhail Glinka.

 

 

 

Criterium de Saint-Cloud

(Gr1)

Tout peut arriver avec les

quatre autres étrangers Des quatre chevaux composant le reste de l’opposition,

Layali Al Andalus (Halling) se détache. En effet, il a terminé deuxième de St

Nicholas Abbey (Montjeu) dans les Beresford Stakes (Gr2 – remporté l’an dernier

par Sea the Stars). St Nicholas Abbey est l’un des meilleurs éléments d’Aidan

O’Brien. Dans ce Groupe 2, Layali Al Andalus dominait Passion for Gold, fils du

recherché Medaglia d’Oro. Sur le site de l’écurie Godolphin, Saeed bin Surror,

son entraîneur, a expliqué : « J’ai été satisfait du comportement de Passion

for Gold en Irlande et je pense qu’il s’est amélioré depuis cette course. Il

est en grande forme et je pense qu’il mérite de prendre le risque de courir un

Groupe

1. La distance des 2.000m ne

devrait pas être un problème et j’attends de lui qu’il court bien. » Gardening

Leave (Selkirk) possède un profil semblable à Kaage. Après des débuts face à

des concurrents ayant couru, il a facilement ouvert son palmarès, à Newbury. Enfin,

Zazou (Shamardal) sera monté par Maxime Guyon et est entraîné par Mario Hofer,

lauréat en 2004 avec l’inattendue Paita (Intikhab).

 

 

 

VERBATIM

Freddy Head, entraîneur de Kaage,

le 26 octobre :

« C’est un cheval que j’aime bien.

Il va être utile à 3ans. Il est encore bébé, immature. À la fin, il baisse de

pied, mais c’est normal. Je suis très satisfait. J’ai deux ou trois 2ans qui

vont aussi bien, sinon mieux que lui. Il va devenir un cheval de tenue, l’année

prochaine. » Mickael Barzalona, jockey de Simon de Montfort, le 25 octobre : «

Il m’a fait forte impression

aujourd’hui, il était vert et

bébé la première fois. Aujourd’hui, il s’est bien détendu et il est très bien

venu. Et il a encore cherché l’appui de la lice, mais d’ici deux ou trois

courses, ça ira. Oui, c’est sûrement un poulain d’avenir. »