Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Disparition au revoir monsieur rouget

Autres informations / 13.11.2009

Disparition au revoir monsieur rouget

C’est avec une grande émotion

que le monde du galop a appris, ce jeudi matin, le décès de Claude Rouget. À

80 ans, l’un des hommes les

plus connus, reconnus et aimés de l’Ouest a été victime d’une crise cardiaque

chez lui, où il était rentré se reposer après son premier lot.

Né le 6 décembre 1928, Claude

Rouget a été l’un des meilleurs gentleman-riders de 1947 à 1968, en

enregistrant 101 victoires en plat et

22 en obstacle. Dans le même

temps, entre 1952 et 1967, il devient directeur de l’élevage Stern. A 39 ans,

il s’installe en tant qu’entraîneur, ayant « des complexes pour quitter Mme

Stern », dixit son fils Jean-Claude, car une profonde amitié et un grand

respect existaient entre eux.

Au fil des saisons, Claude

Rouget a fait la renommée du centre de Senonnes-Pouancé dont il a été le

meilleur ambassadeur pendant plusieurs années. De 1980 à 2009, il a enregistré

1.186 victoires dont 656 en obstacle et 530 en plat. Il a connu sa meilleure

saison en 1981 avec 83 succès (31 en plat et 52 en obstacle), année où il a

notamment réalisé un « coup de quatre ». Parmi ses plus belles victoires, on

peut citer Pancha, qui lui a offert son premier Grand Steeple de Pau.

 

Claude Rouget était un homme

de cheval et un homme « engagé ». Il a toujours été l’un des plus grands

défenseurs de son métier, du centre d’entraînement et de la filière hippique.

Il a été Président du syndicat des éleveurs de l’Ouest et Loïc Malivet,

l’actuel président de l’association, nous a déclaré ce jeudi :

« C’était un ami de 40 ans.

Son épouse, Jeannine et lui ont toujours été très appréciés. C’était un homme

charmant. Je sais qu’il était très fier de son fils et particulièrement cette

année. Quand JeanClaude a réalisé le doublé à Chantilly [Prix du Jockey Club/

Prix

de Diane], il était

particulièrement ému. Je suis heureux qu’il ait connu une pareille joie. »

À sa famille et à ses proches,

JDG présente ses plus sincères condoléances.