Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

El mondo sait aussi lutter

Autres informations / 13.11.2009

El mondo sait aussi lutter

AUTEUIL, Jeudi

 

Prix de Beaugency (Peloton B)

Brillant vainqueur du Prix de

Grenoble, El Mondo (Lost World) avait reçu une ? JDG Jumping Star ? pour

cette victoire. Un succès aisé acquis par dix longueurs sans avoir vu un seul

de ses rivaux dans la ligne droite. Le décor était le même ce jeudi. Le parcours

aussi. Mais le pensionnaire de Guy Cherel a dû lutter, pour la première fois de

sa carrière, pour repousser l’attaque de Vie d’Artiste (Enrique) sur le plat.

Et le partenaire de Cyrille Gombeau a démontré qu’il savait aussi gagner de

cette façon. Dans ce Prix de Beaugency, il a longtemps patienté dans la seconde

moitié du peloton en se montrant très allant. Il s’est retrouvé en tête au bout

de la ligne d’en face, rien que par la qualité de ses sauts. Même s’il a dû

lutter, El Mondo a donné l’impression de contrôler. « Le rythme n’a pas été

élevé et cela n’a pas servi les intérêts d’El Mondo, a avoué Guy Cherel au

micro d’Equidia. Cyrille m’a dit qu’il avait tiré dessus jusqu’à la dernière

haie. Le matin, quand il est devant, il ne travaille pas très bien, alors qu’il

est nettement mieux quand il est derrière. Il sera plus à son aise dans des

courses avec du rythme. Ainsi, il pourra s’oxygéner. Il a fini sa saison sur

cette victoire. C’est vraiment un cheval qui sort de l’ordinaire. » Guy Cherel

nous avait déjà confié lors de la victoire d’El Mondo dans le Prix de Grenoble,

qu’il travaillait avec ses meilleurs 3ans.

 

Un pedigree maternel signé «

Head »

Elevé par la SCEA Plessis,

déjà éleveur de Milanais (Dyhim Diamond) deuxième du Prix Jean-Luc Lagardère

(Gr1) 2008, El Mondo possède une lignée maternelle marquée par la famille Head.

Mère d’El Mondo, Haiya (Saint

Cyrien) a été élevée par Ghislaine Head. Elle a obtenu une cinquième place en

plat après trois courses. Michel Plessis avait acheté à l’amiable cette solide

pouliche de 700 kilos ! El Mondo est son troisième vainqueur après Hicyos

(Sicyos) et Médiévale (Lost World) gagnante de quatre épreuves sur les

obstacles.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée : Delphine’s Chance (Green Tune), April Blue (Sleeping Car),

Landarry (Ballingarry), Sur de Lui (Robin des Champs), Shysoko (Lavirco),

Sarlem (Robin des Prés), Shwetzer (Arnaqueur), Soir de Lune (Kingsalsa),

Steinbock (Alkalde). Arrêté : Soir de Lune (Kingsalsa), Sarlem (Robin des

Prés), Steinbock (Alkalde), Shwetzer (Arnaqueur). Tous couru. Shwetzer, April

Blue et Balarose sont les premiers à se faire remarquer aux avant-postes. Les

concurrents progressent groupés. El Mondo, auteur de débuts victorieux sur ce

tracé, patiente au sein du peloton. Dans la ligne opposée, Delphine's Chance,

Shwetzer et Wallace du Berlais pointent sur la ligne des premiers. Progressant

dans son action, El Mondo se porte à leur hauteur. Même constat pour Vie

d'Artiste en dedans. Les deux derniers nommés créent sûrement la décision dans

la phase finale. Ils sautent de concert la dernière difficulté. Après une

course explication, El Mondo prend l'ascendant sur Vie d'Artiste. Toujours vu

au contact des leaders, Wallace du Berlais conclut au 3e rang.