Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Freddy head : « garder goldikova à 5ans »

Autres informations / 04.11.2009

Freddy head : « garder goldikova à 5ans »

En cette période décisive pour Goldikova (Anabaa), favo-

rite du Breeders’ Cup Mile (Gr1) mais qui doit rassurer ses

supporters après son relatif échec dans le Prix de la Forêt (Gr1), son entraîneur,

Freddy Head, a annoncé à nos confrères du Racing Post qu’elle pourrait rester à

l’entraînement à 5ans. « Concernant son avenir, la famille Wertheimer a évoqué

la possibilité de la garder à l’entraînement à 5ans. C’est envisageable. Nous verrons

comment elle revient de la course et ce qui se passera après, mais les

propriétaires ne sont pas contre l’idée de la courir l’an prochain. » La

brillante lauréate du Breeders’ Cup Mile (Gr1) 2008 est décrite, ce mardi, par un

mentor «très serein. Je me méfie de chaque concurrent, mais je pense qu’elle

est meilleure que l’an passé. Et elle a encore mieux voyagé que la dernière

fois. Pour le moment, tout va bien. Ce que je souhaite, c’est du rythme, et

plus vite ils iront, mieux ce sera pour nous. »

PLEINS FEUX SUR AUTEUIL ET LE WEEK-END INTERNATIONAL DE

L’OBSTACLE

Mardi matin, à l’hôtel Bel Ami, dans le VIe arrondissement

de Paris, les œufs brouillés et les sausages se mêlaient aux croissants et

pains au chocolat lors du petit déjeuner de presse consacré au week-end

international de l’obstacle (7 et 8 novembre) et plus largement à Auteuil et au

programme d’obstacle en France.

La dimension internationale a bien entendu été évoquée par

Jean d’Indy, vice-Président de France Galop et Président du Conseil de

l’Obstacle. Car beaucoup, tout au moins les plus critiques, parlent d’un

rendez-vous manqué avec l’Angleterre et l’Irlande surtout. Cette année encore,

les deux grandes nations des courses n’auront pas de partants à Auteuil lors du

weekend international (quatre Groupes 1, un Groupe 2, un Groupe 3 et trois Listeds

dont le Prix Fondeur promu Listed cette année). Seul un Allemand (Supervisor)

disputera le Grand Prix d’Automne (Gr1) le samedi. Mais Jean d’Indy a expliqué

que le caractère international de ce week-end ne se mesurait pas « au nombre de

partants. Il s’agit d’une vitrine dirigée vers l’international. Nous donnons à

voir nos chevaux et notre programme pour que des propriétaires étrangers

décident soit d’acheter pour courir chez eux, soit d’acheter pour avoir des

chevaux à l’entraînement en France. Nous montrons aux propriétaires anglais

notamment que nous avons un programme attractif. » Depuis sa création en 2005,

le week-end international représente le sommet de l’arrièresaison. Avec deux

millions d’euros d’allocation totale au commencement et 2,4 millions

aujourd’hui, soit une augmentation de 20%, le vice-président de France Galop a

répété « la volonté politique de faire de ce week-end le deuxième temps fort de

l’année en obstacle après la réunion du Grand Steeple. » Parallèlement, le

nombre de chevaux engagés sur l’ensemble du week-end a augmenté par rapport à

l’an dernier. 428 chevaux ont été engagés contre 414 en 2008. Ceci est le reflet

de « la bonne santé de l’obstacle en France », dixit Jean d’Indy.