Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

jan vermeer décolle…

Autres informations / 02.11.2009

jan vermeer décolle…

Critérium International (Gr1)

Le brillant succès de Jan

Vermeer (Montjeu) contient en lui une certaine logique. N’avait-il pas précédé

à sa dernière sortie Midas Touch (Galileo), l’autre Coolmore, regardé ici comme

une des principales oppositions à Rosanara (Sinndar) ? Sa carrière n’était

riche que de deux sorties avant sa prestation dans le Critérium International.

Il a débuté sagement dans un maiden de bon niveau au Curragh où il s’est classé

quatrième. Pour sa deuxième sortie, Jan Vermeer a donc battu son compagnon

d’entraînement Midas Touch, privilégié ce dimanche par Johnny Murtagh. Un Midas

Touch qui n’a pas changé de vitesse pour finir. « Il a encore appris

aujourd’hui mais il n’a pas apprécié le terrain souple », nous a déclaré son

mentor.

 

Jan Vermeer suit la dynamique

de Ballydoyle

Après le prometteur St

Nicholas Abbey (Montjeu), vainqueur en solitaire du Racing Post Trophy (Gr1),

Beethoven (Oratorio), lauréat des Dewhurst Stakes (Gr1) et Alfred Nobel

(Danehill Dancer), gagnant des Phoenix Stakes (Gr1), Aidan O’Brien a enlevé un

nouveau Groupe 1 pour 2ans en Europe cette année. Ce n’est pas une première

pour une maison souvent riche en bons (ou plutôt excellents) 2ans. La saison en

cours s’inscrit en tout cas dans les meilleures années et l’entraîneur de

Ballydoyle a sous sa responsabilité un lot de 2ans de haute valeur sur les

distances avoisinant le mile. Les bookmakers anglais n’ont d’ailleurs pas

hésité en installant Jan Vermeer dans la liste du Derby d’Epsom (Gr1) 2010.

Grâce à cette victoire, il y est dorénavant proposé à 10-1, une côte de

confiance qui peut s’expliquer par le style du succès du poulain.

 

Rosanara subit sa première

défaite

Invaincue en deux courses,

Rosanara paraissait avoir les mier objectif sera la Poule d’Essai des Pouliches

(Gr1). Mais je pense qu’elle peut être rallongée car aujourd’hui, elle a

commencé à galoper à la fin. » Jockey de la fille de Sinndar (Grand Lodge)

qu’il découvrait, Christophe Lemaire nous a livré ses impressions en ces termes

: « Elle est venue avec des ressources mais il était difficile de battre le

gagnant. Elle a déployé de belles foulées à la fin. »

 

Emerald Commander répète sa

bonne ligne

Puissant comme le sont

souvent les produits de Pivotal (Polar Falcon), Emerald Commander (Pivotal)

avait terminé deuxième, derrière Elusive Pimpernel (Elusive Quality) dans les

Acomb Stakes (Gr3). La ligne s’est trouvée consolidée quand le même Elusive

Pimpernel a pris la deuxième place derrière St Nicholas Abbey dans le Racing

Post Trophy. Une nouvelle fois, Emerald Commander a donc recueilli un premier

accessit de Groupe. Cette fois, c’est encore mieux puisqu’on évolue au niveau

Groupe 1. Il répète en quelque sorte sa ligne derrière le dauphin du meilleur

2ans européen. « C’est un poulain que nous estimons et qui court très bien,

nous a confié Diana Cooper, représentante de Godolphin. Il est simplement battu

par meilleur. »

 

épaules assez “larges” pour

relever victorieusement le défi qui lui était proposé. Malheureusement, elle

n’a pu répondre à l’attente générale en dépit d’une honorable troisième place.

Reprise en partant, elle s’est rapprochée à l’entrée de la ligne droite, le

long des fusains, mais n’a jamais vraiment été en mesure d’inquiéter les deux

premiers. « Elle

court bien, nous a déclaré

son entraîneur, Alain de Royer Dupré. Elle était un peu allante. Il était

difficile d’accrocher le gagnant dans la ligne droite. De plus, c’est une

pouliche et elle n’avait que deux courses. L’an prochain, son pre-