Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La résurection d’or noir de somoza

Autres informations / 30.11.2009

La résurection d’or noir de somoza

Prix Georges Courtois (Gr2)

 « Souvent, les gens enterrent les chevaux

après une ou deux contre-performances. Aujourd’hui, Or Noir de Somoza montre

qu’il n’est pas mort », déclare Hervé Barjot à l’arrivée du Prix Georges

Courtois. C’est vrai qu’on peut être étonné que beaucoup se sont détournés d’Or

Noir de Somoza (Discover d’Auteuil), pendant longtemps idole d’Auteuil et même

favori du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2007. Sa cote de dimanche : 40/1 !

C’était inimaginable il y a encore quelques semaines. Or Noir de Somoza avait

plutôt l’habitude d’être très soutenu par le public. Pour la première fois, Or

Noir de Somoza était associé à David Berra et d’entrée de jeu cette association

a fonctionné. Tout à sa joie, le jockey déclarait sur l’antenne d’Equidia : «

C'est génial ! Je suis super content, je me suis retrouvé dessus un peu par

hasard. Christophe [Aubert, ndlr] m'a dit de ne pas prendre les dernières

"perfs" au pied de la lettre. Son entraîneur m'a dit de courir pour

lui et qu'alors, j'irai loin. »

Tout le monde s’accordait à

dire que le "Georges Courtois" 2009 était d’un excellent niveau. Dès

lors, il est facile de démontrer qu’Or Noir de Somoza, Alarm Call (Solar One)

et Mid Dancer (Midyan), qui ont formé de manière très nette le trio gagnant,

sont des chevaux d’exception.

Peut-être l’Angleterre

maintenant

Entre 2008 et le début 2009,

Or Noir de Somoza avait été envoyé en Angleterre, chez David Pipe. Il n’a couru

qu’une fois pour cet entraîneur, terminant quatrième d’un Groupe 1 à Ascot sur

3.400m, une distance un peu trop courte pour lui. Cette expérience n’a pas

refroidi l’entourage d’Or Noir de Somoza, qui pourrait retenter sa chance en

Angleterre, comme l’expliquait Hervé Barjot :

« L’Angleterre est une

possibilité très sérieuse pour Or Noir de Somoza. Le Ryanair Chase, sur 4.200m,

paraît une bonne course pour lui. Or Noir de Somoza a retrouvé tous ses moyens

et je pense maintenant qu’il est bien meilleur l’hiver et en début de saison.

Sur cette distance [4.400m] et sur un terrain comme aujourd’hui, il est difficilement

approchable. »

 

Alarm Call répond encore

présent

Cheval très courageux, Alarm

Call, comme "Or Noir", est capable d’avoir des jours sans, comme le 5

octobre à Enghien, où « ce n’était pas le vrai Alarm Call » estimait son

entourage. Il avait ensuite remis les pendules à l’heure en remportant le Grand

Steeple d’Enghien (Gr2) et il a confirmé cette performance dimanche en

terminant deuxième. Il s’est montré très accrocheur, comme le racontait

Christophe Pieux, son jockey, après la course : « C’est une course qui a été

tout le temps. J’ai dû avancer au bout de la ligne d’en face, sinon j’aurais

perdu des rangs et je me serais retrouvé cinquième ou sixième. Il termine avec

du gaz. » Pour l’avenir d’Alarm Call, rien n’est encore décidé, comme nous le

disait Paul Nataf : « Il pourrait aller au repos, mais également revenir en

haies, car il va trouver des tâches difficiles en steeple. »

 

Mid Dancer, un peu

"passé"

Troisième, Mid Dancer n’a pas

démérité, mais il n’a pas donné non plus l’impression de pouvoir rivaliser avec

"Or Noir" et Alarm Call dans la phase finale. Son classement est donc

signe d’un cheval courageux et Mid Dancer a gagné le droit de partir en

vacance, comme le disait Hervé Barjot : « Mid Dancer va partir se reposer

maintenant. Aujourd’hui, il court bien, mais il avait été amené à 120% pour la

"HayeJousselin" [où il est tombé alors qu’il allait très facilement

en face, ndlr]. Et la préparation d’un Groupe 1, cela marque. De plus, je pense

qu’il est un peu battu par le poids. » Un peu plus tard, on apprenait que Mid

Dancer était rentré boiteux de la course. Affaire à suivre.

 

Le surdoué de la famille

Pas grand-chose, dans le

papier d’Or Noir de Somoza, ne le prédisposait à devenir un champion. Sa mère,

Planète d’O (Son of Silver) et sa deuxième mère, Alliteration (Deep Roots)

étaient des juments de niveau "réclamer". Or Noir de Somoza est le premier

produit de Planete d’O, qui a ensuite donné Pouchki de Somoza (Discover

d’Auteuil), également lauréat en obstacle. Le croissement de Planète d’O avec

Discover d’Auteuil a été répété et a produit en 2007 une femelle, puis une

autre en 2008. En 2009, Planète d’O a donné naissance à un mâle par

Antarctique.

Les autres partants dans leur

ordre d'arrivée :

Mayev (Goldneyev), Princesse

d'Anjou (Nononito), En la Cruz (Robin des Champs), Polar Rochelais (Le

Balafré), Don Mirande (Turgeon), Villez de Condé (Villez), Petit Laugère (Dom

Alco).

Tombé : Petit Laugère (Dom

Alco). Tous couru.

Don Mirande, fidèle à ses

habitudes, emmène le peloton. Dans son sillage, Alarm Call et Or Noir de Somoza

franchissent parfaitement les obstacles. Mid Dancer galope à l’extérieur, deux

pelotons se for-

ment au deuxième passage des

tribunes. Mid Dancer et Or Noir de Somoza emmènent le peloton des tribunes

alors que Don Mirande et Alarm Call emmènent celui de la corde. Les deux

groupes se reforment à l’amorce du tournant ; Mid Dancer et Or Noir de Somoza

accélèrent et prennent l’avantage sur Alarm Call qui parvient à garder le

contact. Au saut de la dernière difficulté, ces trois concurrents se tiennent

de près en pleine piste, avec Or Noir de Somoza en tête. Isnos garde le contact

mais cède après le saut du dernier obstacle alors qu’il a toujours été pointé

aux avant-postes. Top of the Sky, pointé à l’arrière durant tout le parcours,

vient lui subtiliser la 4e place au prix d’une belle accélération finale. Or

Noir de Somoza n’est pas inquiété pour la victoire. Alarm Call a la mesure de

Mid Dancer pour l’obtention de la deuxième place.