Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La victoire pleine de promesse de tierra luna

Autres informations / 15.11.2009

La victoire pleine de promesse de tierra luna

 

Prix Barquette (F)

 « Quelle ligne droite ! » Ces paroles, sorties

de la bouche d'Yves de Nicolay, résument à elles seules l'impression visuelle

laissée par Tierra Luna (Giant's Causeway). En effet, à trois cents mètres du

poteau, on pouvait se deman der par où aller passer Pierre-Charles Boudot,

jockey de Tierra Luna, alors emmuré tout en étant plein de "gaz".

Comme souvent lors des courses de fin de saison à Saint Cloud, le peloton de

tête s'est décanté et Tierra Luna a pu jaillir, plaçant une accélération sortant

de l'ordinaire. Une victoire pleine de promesse pour Tierra Luna, pour ce qui

était sa quatrième sortie. Enfin ! pourrait-on dire, mais ses premières

prestations « notamment les deux premières, ont été assez malheureuses, nous

apprenait Yves de Nicolay. Dernièrement, Ioritz Mendizabal m'a un peu rat trapé

le coup à Maisons-Laffitte (3e, ndlr). C'est sûrement une bonne pouliche et je

n'étais pas inquiet dans la ligne droite. J'avais dit à son jockey qu'une fois

qu'elle aurait le passage, elle avait l'accélération suffisante pour s'imposer.

Je verrais avec mes clients, mais il se peut qu'elle se retrouve engagée dans

les Gr1. Je pense toutefois qu'elle n'aura pas trop de tenue. » Par

comparaison, on peut être tenté de rapprocher Tierra Luna de Soneva (Cheerokee

Run), vraie pouliche de mile double gagnante de Gr3 (Prix

 

d'Aumale et de Lieurey) et

qui porte également les couleurs d'Arnaud Curty.

Cette victoire permet

également à Yves de Nicolay de se mettre une nouvelle fois en avant avec une

pouliche de 2ans cette année. On peut citer, par exemple la ? JDG

Rising Star ? Zagora (Green Tune – Prix des Marettes, F, et

Prix de la Plaisanterie, B), ou encore Plume Rose (Marchand de Sable), gagnante

vendredi à Maisons-Laffite du Prix Urgence (B). Mais ce n'est peut-être pas

fini, car « je débute une autre bonne pouliche lundi prochain », nous apprenait

Yves de Nicolay.

 

Tierra Luna se fait un prénom

« Elle a un nom difficile à

porter. C'est une fille de Luna Wells », nous dit Yves de Nicolay. En effet,

Tierra Luna est une fille de belle famille. Sa mère, Luna Wells (Sadler's

Wells) a remporté le Prix Saint-Alary (Gr1), pour Jean-Luc Lagardère et André

Fabre, en 1995. Exportée aux Etats Unis, elle a été envoyée à des étalons

américains. Mariée à Storm Cat, elle a donné The Wild Swan, placé de Listed,

ainsi que Cat Junior, encore récent quatrième du Total Prix de la Forêt (Gr1).

Né en 2006, Racingisdreaming

(Fusaichi Pegasus), fils de Luna Wells, a couru en France sous les couleurs

McNulty. Élu ? JDG Rising Star ?, ce cheval assez lourd

n'avait pu passer le cap entre les Listeds et les Groupes. Tous ces chevaux descendent

donc d'une famille Lagardère.