Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le couronnement de rock noir et l’ombre de questarabad

Autres informations / 16.11.2009

Le couronnement de rock noir et l’ombre de questarabad

Prix Renaud du Vivier-Grande

Course de Haies des 4ans (Gr1)

La ? JDG

Jumping Star ? Rock Noir (Mansonnien) a imité ce dimanche son

compagnon d’entraînement Questarabad (Astarabad), lui aussi ? JDG

Jumping Star ?en remportant le Prix Renaud du Vivier (Gr1).

Et, comme Questarabad l’an dernier, il a dû sortir le grand jeu lors de cette

Grande Course de Haies des 4ans. Pour la première fois de sa carrière, il a

lutté botte à botte avec un adversaire, en l’occurrence Jumbo Rio (Captain

Rio). Et l’on revoyait les images de Questarabad à la lutte avec La Grande Dame

(Daliapour) l’an passé.

Comme son compagnon

d’entraînement, Rock Noir doit à apprendre à tempérer ses ardeurs, ce qui

aurait pu lui coûter cher. « Il faudrait procéder de la même façon qu’avec

Questarabad pour gérer son surplus d’énergie, nous a expliqué Marcel Rolland.

Il faut qu’il apprenne à patienter pour qu’il voie qu’il y a d’autres façons de

courir. »

Rock Noir appartient à John

McManus et qu’il pourrait être exporté : « Monsieur McManus vient jeudi à

l’écurie et nous aurons l’occasion d’en discuter », nous a déclaré l’entraîneur

du champion. Etant donné le statut de Rock Noir, il serait contraint

d’affronter les meilleurs chevaux d’âge anglais voire d’aller en steeple. La

solution la plus probable est donc qu’il reste à l’entraînement à

Coye-la-Forêt, chez son actuel mentor.

 

Un déroulement de course

particulier

Dans les Groupes à Auteuil,

il y a rarement des leaders. On se souvient de La Dragonera (Mansonnien) qui

avait joué ce rôle pour Karly Flight (Mansonnien) dans le Grand Prix d’Automne

(Gr1) 2003. Mais ce n’est qu’anecdotique. Longue Attente (Bernebeau), elle,

n’avait pas la mission. En plus d’imprimer un rythme sélectif, elle devait même

accompagner Rock Noir pour le calmer. Mais elle n’a pas pu l’escorter

longtemps. Pour certains observateurs, elle n’a pas grandement aidé à la

victoire de Rock Noir qui l’a débordée rapidement en face. Ce n’était pas

l’avis de son mentor : « Je pense que le leader lui a été utile même si c’est

dommage qu’il ne l’ait pas emmené plus loin. Durant toute la ligne des

tribunes, il s’est bien relaxé selon son jockey Alexis Acker. En face, en

revanche, il était extrêmement tendu et il a perdu des forces. Aujourd’hui, il

a été courageux. Quand j’ai vu Jumbo Rio venir facilement, je pensais que

c’était foutu. Mais il a su repousser cette attaque. » Rock Noir a réellement

mérité son titre de champion, car il n’est pas évident pour un poulain qui a

toujours dominé sans lutter de contrer un adversaire endurci qui l’attaque

franchement.

 

 

 

Prix Renaud du Vivier (Gr1)

Les lignes favorables de

Rendons Grâce

Au printemps, la ? JDG

Jumping Star ? Rendons Grâce (Video Rock) avait dominé Jumbo

Rio dans les Prix Alain du Breil (Gr1) et de Longchamp (Gr3) et ce, assez

nettement. Même si Rock Noir l’avait battu dans le Prix Virelan, le faible

écart qu’il y a (1/2 longueur) entre le protégé de Marcel Rolland et Jumbo Rio

nous fait regretter davantage la disparition de Rendons Grâce. Il y aurait eu,

à coup sûr, une lutte serrée entre ces champions.

 

 

Jumbo Rio va entamer la

saison anglaise d’obstacle Deuxième du « Alain du Breil », Jumbo Rio a de

nouveau subi la loi d’un poulain de grande classe en Rock Noir. Son entraîneur

Edward O’Grady n’était pas déçu nous confiant :

« Je pensais qu'il allait

gagner après le franchissement de la dernière haie. Mais Rock Noir était

derrière lui, et c'est un meilleur cheval. Ce fut une superbe course. Il va

retraverser la Manche et va courir un Gr1, aux alentours de Noël. »

 

Najaf avant son passage en

vente

Deuxième du Prix Pierre de

Lassus (Gr3), Najaf (Lost World) a confirmé son accession au plus haut niveau

en prenant la troisième place après une sage course d’attente. De bonne augure

avant qu’il ne passe en vente (lot 144) ce lundi à Saint-Cloud. « Je suis ravi,

il était battu en face, nous a déclaré Richard Chotard, entraîneur du poulain

de Norbert Mercier. Il est encore très tendre pour aller dans ce terrainlà. Il

a toujours effectué des fins de course extraordinaires depuis que je l'ai. Il a

refait vingt longueurs dans la phase finale. C'est ce qu'on appelle un bon

cheval de course. »

 

Rock Noir de la famille de…

Questarabad

Elevé par la Scea Terres

Noires (Jean-François Colas) comme Questarabad, Rock Noir possède la même

troisième mère que son compagnon d’entraînement : Insoumise (Novitur). Son

éleveur nous avait déjà expliqué par le passé l’histoire de cette jument : « Le

point commun entre toutes les juments de mon élevage est Insoumise, une jument

de mon père que j’ai fait naître. Elle était près du sang et remonte à une

trotteuse, Baguette, sa troisième mère. C’est cette Baguette que mon père a

croisée à un pur-sang (Triolet IV, ndlr). Elle lui a donné Miss des Terres

Noires, la grand-mère d’Insoumise. » Au sujet de la deuxième mère de Rock Noir,

Belfaster (Royal Charter), Jean-François Colas nous avait déclaré : « En fait, dans

les années 80, je ne pouvais pas aller aux reproducteurs des haras nationaux

car mes poulinières n’étaient pas qualifiées. Avec Belfaster (Royal Charter),

par exemple, toutes les portes étaient fermées car elle n’avait que deux

petites victoires en province. Elle s’est ensuite coupé un tendon. Avec elle,

je n’aurais eu droit qu’aux mauvais étalons des Haras Nationaux et je me serais

enterré. Je m’en suis donc sorti en mettant de l’argent dans le privé. J’ai

utilisé Cyborg, Cadoudal, Kadalko, Mansonnien. Belfaster est devenue la mère de

Lacdoudal (Cadoudal) qui a gagné Gr3 en Angleterre et s’est placée au niveau

Gr1 et Gr2. »

Mère de Rock Noir, Keep Me

(Kadalko) a couru douze fois, remportant trois courses, une en plat et deux en

obstacles, sur les haies d’Auteuil et le steeple d’Enghien. Rock Noir est

son premier produit et c’est

donc un coup de maître.