Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mérite de terra nova et la grande veine de baine

Autres informations / 03.11.2009

Le mérite de terra nova et la grande veine de baine

MAISONS-LAFFITTE, Mardi

Prix Ginetta (D)

Ce seront deux profils bien

distincts qui s’affronteront dans le Prix Ginetta (D), celui de l’expérience, à

l’image de Terra Nova (American Post), déjà titulaire de six sorties, et celui

de candidates toutes “fraîchement” découvertes en compétition au début du mois

d’octobre telles que Tulipe Rose (Shamardal), Touch of Class (Slickly) ou

encore My Lovely Girl (Red Ransom), n’ayant couru qu’une seule fois.

 

Terra Nova a des références

Titulaire d’une victoire en

juillet, Terra Nova a ensuite collectionné quatre places dont certaines sont

valorisantes. Troisième en particulier du Prix du Mezeray (B), cet été à

Deauville, à guère plus d’une longueur de la ? JDG Rising Star ? Baahama

(Anabaa),

Terra Nova avait appelé ce

commentaire de son jockey, Olivier Peslier : « Une fois équilibrée, elle a

fourni une belle accélération ». Il faut rappeler que Baahama a conclu deuxième

ensuite du Prix d’Aumale (Gr3). Deuxième encore dernièrement à Longchamp, au

niveau “D”, à seulement un nez de la lauréate, Terra Nova mérite un succès de

ce type. Elle est aussi sœur d’America Nova (Verglas), lauréate du Grand

Critérium de Bordeaux (L) à 2ans. Il y a donc du papier et de la précocité au

service de Terra Nova.

 

Baine : la grande veine de

Bamières

Invaincue pour ses deux

sorties, Baine (Country Reel) fera plaisir aux fidèles de François Rohaut.

Baine est, en effet, le dernier élément d’une chaîne d’élevage qui remonte au

moins à Bergame (Hautain), une jument née en 1963. Et depuis, toute cette

grande lignée maternelle a servi les familles Rohaut et Rohaut-Léger. Or, c’est

de cette ligne maternelle qu’est sortie la brillantissime Balbonella (Gay

Mécène) qui a fourni à François Rohaut son premier Groupe 1 grâce à sa victoire

dans le Prix Robert Papin (Gr1 à l’époque). On sait l’exceptionnelle carrière

de Balbonella au haras qui est devenue la mère d’Anabaa (Danzig), Key of Luck

(Chief’s Crown), Always Loyal (Zilzal) ou Country Belle (Seattle Slew). C’est

donc une grande histoire qui se continue avec Baine. Il faut noter l’astuce du

croisement qui convoque Country Reel (Danzig) comme père. Or Country Reel est

un petit-fils de Balbonella par l’entremise de Country Belle. Il y a donc un

inbreeding (3 x 4) sur Bamières (Riverman), la mère de Balbonella. Baine monte

évidemment de niveau après deux succès initiaux, à Toulouse (course G) et

Mont-de-Marsan (course F)…

Des autres candidatures, on

se doit de citer celle de Tulipe Rose (Shamardal). Cinquième pour ses débuts à

MaisonsLaffitte, Tulipe Rose est la sœur de Verba (Anabaa), Ximb (Septième

Ciel) et Welcome Millenium (Kendor), des produits black-types donnés par le

Haras de la Reboursière et de Montaigu.