Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le premier groupe de dunkerque… sur la piste

Autres informations / 04.11.2009

Le premier groupe de dunkerque… sur la piste

Prix de Seine-et-Oise (Gr3)

Au mois de mai, dans le Prix du Palais Royal (Gr3),

Dunkerque (Highest Honor) remportait son premier Groupe. Mais la victoire

s’était jouée dans le bureau des commissaires. Après un long délibéré et des

avis très divergents, il avait été déclaré vainqueur après la rétrogradation

d’As de Trebol (Tapit).

En cette fraîche journée de novembre, c’est au prix de gros

efforts, y compris et surtout pour Dominique Bœuf, que la poulain de la famille

Head a remporté le Prix Seine-et-Oise (Gr3), devant un peloton fourni et surtout

sur une distance un peu courte pour lui. Les 1.200 mètres ne correspondent plus

aux aptitudes de Dunkerque, qui, pris de vitesse en partant, a été soutenu au

bras durant la majeure partie de la course puis au bâton. Tellement soutenu

d’ailleurs que Dominique Bœuf a écopé de quatre jours de mise à pied. « Le

terrain l’a certainement avantagé, nous a déclaré Criquette HeadMaarek,

entraîneur du poulain portant la casaque rouge de son père. Mais il devrait

être rallongé maintenant car il se montre de plus en plus froid. Dominique

devait y croire jusqu’au bout pour gagner. Plus d’un jockey aurait posé les

mains au bout de cinq cents mètres de course. Lui le connaît bien et moi, quand

je l’ai vu venir à l’extérieur, j’y ai vraiment cru. Je vais en discuter avec

papa, mais il devrait rester à l’entraînement à 4ans.» Dunkerque, dont c’était la

16e sortie, s’est octroyé cette deuxième victoire de Groupe 3 devant Salut

l’Africain (Ski Chief), bien revenu tout à la fin et qui disputait là sa 41e

course.

 

Une famille vivante

Élevé par Alec Head, Dunkerque est un fils de Dissertation

(Sillery) deux fois placée de Groupe 3. Celleci a produit deux éléments de

Groupe, Dedication (Highest Honor), lauréate du Prix de la Forêt (Gr1), et donc

Dunkerque (Highest Honor). On retiendra qu’un des propres frères de ces deux

grands vainqueurs, Diderot (Highest Honor), vient de s’imposer dans une “B” au

mois de juillet à Deauville. La famille de Dunkerque est donc bien vivante. Une

famille maternelle qui est à son affaire entre 1.000m et 1.600m. Sa grand-mère,

Devalois (Nureyev), fait cependant exception puisque ses trois victoires de

Groupe ont eu lieu sur des distances avoisinant les 2.000m.