Leparoux et cecil défrayent

Autres informations / 07.11.2009

Leparoux et cecil défrayent

LA CHRONIQUE

Vendredi, la première journée

du 26e Breeders’ Cup, a mis en avant deux hommes : un jockey et un entraîneur.

Le pilote français Julien Leparoux, installé aux États-Unis, a remporté deux

des six courses du programme grâce à She Be Wild chez les “Juvenile Fillies” et

Informed Decision dans le B.C. Filly and Mare Sprint (Gr1). Actuellement deuxième

au classement par les gains, il peut devenir le premier français tête de liste

des jockeys américains, à seulement 23 ans, grâce aux “allocations mammouths”

de ces épreuves.

Avec Midday, Henry Cecil,

l’homme aux multiples victoires au plus haut niveau en Europe, a (enfin)

remporté la première épreuve de Breeders’ Cup de sa carrière dans le

B.C. Filly & Mare Turf (Gr1). Et Midday a été l’une des deux meilleurs

ambassadeurs de l’entraînement européen avec le “O’Brien” Man of Iron,

vainqueur du Breeders’ Cup Marathon.

Lire pages 14 à 19