Les allemands attaquent en force

Autres informations / 10.11.2009

Les allemands attaquent en force

SAINT-CLOUD, Mardi

Prix Biribi

Le Prix Biribi est une course

à conditions où l’on retrouve des concurrents aux profils différents. Certains

ont brillé dans les gros handicaps. D’autres ont réussi dans les Listeds. Cela

est le cas de trois des cinq allemands au départ. Les germaniques détiennent

d’ailleurs les clés de cette course.

Présenté par Uwe Ostmann et

donc logiquement associé à Yann Lerner, Forthe Millionkiss (Dashing Blade)

possède un palmarès flatteur qui fait de lui le cheval de classe du lot. Double

vainqueur de Gr2, il s’est également placé de Groupe à cinq reprises. En

France, nous l’avions vu remporter le Grand Prix de l’Anjou-Bretagne (L) à

Nantes. Deuxième de course principale sur le mile clodoaldien qu’il retrouvera,

il peut renouer avec la victoire.

Bien connu des observateurs

français, Beltanus (Tertullian) avait notamment pris part au Critérium

International (Gr1) en 2006, sans succès. Par la suite, il a réussi des

performances honorables dans les courses à conditions. Et, comme souvent avec

les chevaux d’origines allemandes, il s’est amélioré en vieillissant. Vainqueur

de Listed et sept fois placé de ce type de compétition, le protégé de Friedel

Willenbrock apprécie le terrain lourd et est en plein sur sa distance. Il a été

supplémenté pour courir. Entraîné par Petr Olsanik, Setareh (Aerion) a pour

meilleure performance une quatrième place de Gr2. Une survaleur en quelque

sorte puisqu’il n’a par la suite jamais brillé à ce niveau. Deuxième de Listed,

il avait enlevé de bout en bout une “B” sur le mile particulier (corde à

droite) de Maisons-Laffitte. En valeur pure, il est un ton en dessous de Forthe

Millionkiss et de Beltanus.

 

Freminius (Erminius) et

Wellinas (Kalatos) complètent le peloton germanique. Ils ont des carrières

similaires, puisqu’ils sont arrivés dans les courses à conditions par le biais

des handicaps. Ils ont du métier ce qui sera un atout important dans cette

course sur un terrain profond.

 

Mesa Marauder et Kougouar

emmènent l’équipe de France

Parmi les candidatures

françaises, deux ressortent du lot. Il s’agit de Mesa Marauder (Indian Ridge)

qui n’est autre que le tenant du titre (l’épreuve s’était courue à

MaisonsLaffitte) et Kougouar (Verglas). Cinquième du Grand Handicap de

Deauville (L) en 2008, Mesa Marauder apprécie le terrain lourd et a déjà fait

de bonne valeur sur le mile de Saint-Cloud. Il a finalement peu couru cette

année et n’a pas eu de courses dures. Un bon résultat est à sa portée. Placé

dans des courses à conditions, Kougouar est régulier et honnête. Son entraîneur

Jean-Marie Béguigné ne le court qu’à bon escient. Toujours placé, il pourrait

perdre son statut de maiden mardi.