Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’occasion de briller pour tiza

Autres informations / 19.11.2009

L’occasion de briller pour tiza

FONTAINEBLEAU, Jeudi

Prix Contessina (L)

Dernière occasion pour les

purs sprinters de briller sur le sol français, le Prix Contessina (L) n’a pas

fait le plein. Ils ne seront que sept à en découdre sur la ligne (presque)

droite de Fontainebleau. Certains sont bien connus dans ce style de tournoi,

comme l’ex-Sud-africain Tiza (Goldkeeper), entraîné par Alain de Royer Dupré,

qui a radicalement changé de comportement avec les œillères australiennes. Dans

cette catégorie, on lui confère un tout premier rôle. Il a pour lui de

connaître le parcours, puisqu’il s’y est imposé en début d’année dans le Prix

Cor de Chasse

(L) et, bien que devant

rendre du poids, il s’annonce comme le concurrent à battre.

 

Salut l’Africain profite de

la forme Après un long passage à vide, qui l’a vu transiter par les courses

"à réclamer", Salut l’Africain (Ski Chief) a retrouvé tout son

mordant en cette fin de saison. Déjà double lauréat de Listed (dont le Prix

Djebel 2008), il a facilement remporté un gros handicap avant de terminer

deuxième du Prix de Seine-et-Oise (Gr3). Il devançait en cette occasion Tiza,

dans des conditions de poids moins favorables que celles de jeudi. Toutefois,

au cours de leurs précédents affrontements, Tiza avait souvent dominé Salut

l’Africain, tout en lui rendant du poids.

 

Salut l’Africain est entraîné

par Robert Collet, qui présente également le 3ans Bluster (Indian Rocket). Il

s’agit d’un bon élément dans cette catégorie, mais, cette année, il a trouvé

des tâches très compliquées, puisqu’il devait bien souvent affronter les

"vieux", programme oblige... Ce sera encore le cas, mais il est de

plus en plus endurci et parviendra bien, un jour ou l’autre, à remporter sa

belle course.

 

Blue Cayenne peut retrouver

ses sensations

En 2008, Blue Cayenne (Anabaa

Blue) faisait partie des meilleures de sa génération. Elle avait même pris part

à la Poule d’Essai (Gr1), y terminant septième. L’année 2009 a été un peu plus

difficile, mais lors de ses deux dernières sorties, elle a amorcé un regain de

forme. Très à l’aise sur les pistes très souples (elle avait terminé à une

longueur et demie de Natagora dans le Prix Imprudence dans de telles

conditions), elle a parfaitement le droit de jouer un premier rôle face aux

mâles.

 

Deux inconnues allemandes

Toute course possède sa part

de découverte et ce sera le cas avec La Sylvia (Oasis Dream) et Bella Platina

(Platini). Entraînée par Eoghan O’Neill, La Sylvia s’est formée dans les

handicaps anglais avant de gagner sa Listed en Allemagne. Bella Platina possède

la même "formation", mais elle s’est faite en Allemagne uniquement.

Difficile donc d’avoir un avis tranché sur les lots qu’elles viennent de

battre, mais ceux-ci ont le droit d’être bons et, dès lors, La Sylvia et Bella

Platina peuvent surprendre. Il faut signaler que La Sylvia a pour troisième

mère la championne Al Bahathri (Blushing Groom), lauréate des 1.000 Guinées

d’Irlande (Gr1) lors de la fameuse année 1985.