Lucky to be-star conti : la classe est dans leurs genes

Autres informations / 16.11.2009

Lucky to be-star conti : la classe est dans leurs genes

Prix Robert de Lipowski

Si l’on s’en tenait aux

origines, le jumelé était fait bien avant l’arrivée du Prix Robert de Lipowski.

Les deux pensionnaires de Guillaume Macaire, Lucky to Be (Poliglote) et Star

Conti (Smadoun), possédaient des pedigrees magnifiques, construits pour en

faire de bons sauteurs. Logiquement, ils ont pris les deux premières places de

cette compétition. Lucky to Be, frère du champion Master Minded (Nikos), double

vainqueur du Queen Mother Champion Chase (Gr1) dominant Star Conti, frère de

Romeo Conti (Goldneyev), lauréat du « Robert de Lipowski » 2008. Des deux

poulains, Lucky to Be est celui qui semble avoir la plus grosse marge de

progression. C’est un poulain d’avenir. « Lucky to Be devait débuter initialement

dans le Prix Wild Monarch (L) au printemps, nous a expliqué Guillaume Macaire.

Mais il s’était découpé le pied et il avait été envoyé au pré. Du coup, il

n’avait pas bien couru dans la meute du Prix Finot (L, non placé) pour ses

premiers pas. Il était un peu abruti là-dedans. Aujourd’hui, j’avais demandé

aux jockeys de ranger la cravache et c’est ce qu’ils ont fait, Lucky to Be et

Star Conti ont fini leur parcours aux bras. Le premier est un peu nonchalant.

Il a beaucoup de similitudes avec Master Minded notamment au niveau du physique

et du fait qu’il courent tous les deux ce dimanche (Master Minded a fini

troisième du Connaught Chase à Cheltenham, une heure après la victoire de son

frère, ndlr). Quant à Star Conti, il avait l’inconvénient de débuter à Auteuil

mais il court de façon propre. » Star Contiet Lucky to Be ont été contraints de

prendre les devants et le rythme peu élevé ne les a pas favorisés. Dans une

course plus rythmée, l’écart avec leurs rivaux auraient sans doute été plus

grand.

 

Haute Tension, une poulinière

d’obstacle hors norme

Elevée par Marie-Christine

Gabeur, Haute Tension (Garde Royale) est une véritable matrone au regard de sa

production. Cette jument qui n’a couru que deux fois en obstacle, remportant

une course de haies à Pau, n’a produit que de bons éléments. Outre Master

Minded qui compte six succès de Groupe, elle a donné Hautclan (Chef de Clan),

trois fois placé de Groupe, Positive Thinking (Nikos), vainqueur de Listed et

trois fois à l’arrivée de Groupes, et Good Spirit (Smadoun), deuxième de Gr2 à

Kempton Park.

Benoit Gabeur nous a donné

des nouvelles de sa poulinière : « Haute Tension va bien. Elle est pleine de

Poliglote (Sadler’s Wells) et a pouliné de ce même étalon. Etant donné qu’elle

était pleine tard dans la saison, elle ne sera pas saillie prochainement. »

Puis l’éleveur est revenu sur le nom choisi pour le lauréat du « Robert de

Lipowski » : « J’étais dans ma voiture et j’ai entendu un opéra de jazz qui

portait le nom de Lucky to Be It. Voilà comment je l’ai nommé ! »

 

Star Conti prend les

commandes de l’épreuve devant son compagnon d’écurie Lucky to Be. Salut l’Ami

et Aerial galopent dans leur sillage. Star Conti saute gros les premières haies

puis prend la mesure des obstacles par la suite. Salut l’Ami, pour sa part,

semble trouver le rythme de la course trop modéré. Dans la ligne d’en face,

Aerial prend le chemin des fusains. À l’amorce de la ligne droite finale, Lucky

to Be passe à la troisième place, mais il revient sur son compagnon de couleurs

en quelques foulées. Les deux « Macaire » luttent pour la victoire, c’est

finalement Lucky to Be qui va avoir le dernier mot. En retrait, Aerial parvient

à prendre la mesure de Salut l’Ami et s’offre la troisième place, à trois

longueurs du lauréat.