Michel de gigou quitte la présidence des aqps

Autres informations / 30.11.2009

Michel de gigou quitte la présidence des aqps

L’Assemblée générale de

l’association des Éleveurs et propriétaires de chevaux AQPS a eu lieu dimanche

à Auteuil. Ce fut un moment riche en informations et nous reviendrons demain

sur les nombreux sujets qui ont été traités. Mais le moment fort de cette

réunion fut le discours de clôture prononcé par le président Michel de Gigou,

dans un silence parfait : « Je n’ouvrirai pas de vingtième Assemblée générale

des AQPS. J’ai décidé de passer la main. Mais je n’avais pas envie de partir

sans explication.

D’abord, je voudrais vous

dire ma profonde gratitude. Vous

êtes des gens pour lesquels

il est facile de tout donner. Son temps, son énergie, voire son argent. Car

vous avez en vous cette volonté de vous rassembler et de faire confiance. Vous

avez cette force qui vous et nous fait prendre le volant pour construire, consolider,

persuader. Je pense notamment à ce que nous avons réussi avec la création du

Stud-Book AQPS, qui représente l’aboutissement d’un siècle de courses et

d’élevage. Ces mots que je vous dis aujourd’hui, ce sont les mêmes paroles que

j’ai prononcées devant tous les gens que j’ai rencontrés, à France Galop, au

ministère de l’Agriculture, dans les commissions régionales, et ailleurs, au

cours des différents mandats que j’ai exercés. Rencontrer tous ces gens a été

un grand plaisir.

 

Ensuite, je voulais vous dire

que je ne suis fâché avec personne. Certains voudraient laisser penser que je

m’en vais parce que notre association est divisée. C’est faux ! La division

n’existe pas chez les AQPS. Simplement, mon sentiment est que notre association

doit obtenir la représentation qu’elle mérite. Or pour cela, il faut un leader.

Et je ne suis plus celui-là. Ma vision était utopique ; j’ai cru à un

rassemblement avec ceux qui font la même chose que nous. Je me suis planté en

essayant de faire valoir cette vision des choses. Aujourd’hui, notre

association est représentée... mais pas là où se prennent les décisions. Il

faut que cela change.

Je suis à la disposition de

celui qui me remplacera. »

Sur ces mots, la salle s’est

levée pour applaudir Michel de Gigou, qui n’a pu retenir une larme.

Puis il a conclu : « Mon

coeur est là, au milieu de vous. »

 

Certains voudraient laisser

penser que je m’en vais parce que notre association est divisée. C’est faux ! La

division n’existe pas chez les AQPS.