Monday show fait le spectacle, même le mercredi

Autres informations / 12.11.2009

Monday show fait le spectacle, même le mercredi

TOULOUSE, Mercredi

Prix de la Dépêche du Midi

(D)

Dans la catégorie des noms «

trompeurs », Monday Show (Maria's Mon) mérite d'être placée à côté de Never on

Sunday (Sunday Break) : bien que s’appelant « Jamais le dimanche », celui-ci

avait remporté le Prix d'Ispahan (Gr1) un dimanche. De la même manière, «

Spectacle du lundi » (la traduction de « Monday Show ») s’est imposée, non pas

un lundi, mais ce mercredi 11 novembre, en faisant sien le Prix la Dépêche du

Midi (D). Elle a ainsi permis à son jockey,

Maxime Guyon, de signer son

100e succès cette saison. Pour

sa part, Monday Show remporte

la troisième victoire de sa carrière, elle qui est inscrite aux ventes

d'élevage de Deauville en décembre (lot 189).

Le train de la course n'a pas

été très soutenu et il fallait être capable d'accélérer de manière très tranchante

pour s'imposer. C'est ce qu'a fait Monday Show, une première fois à 300m du

poteau. Mais, quand Certainement (Kingsalsa) est quasiment revenu sur elle à

100m du but, elle a encore été capable de remettre un coup de reins. Henri-Alex

Pantall, son entraîneur, nous déclarait : « Elle le fait très bien, avec une

réelle aptitude à ce terrain. Elle ne va pas recourir cette année. » Également

entraîneur de la troisième, Happy Wedding (Green Tune), il nous disait la

concernant : « Elle a bien couru, mais c'est une pouliche qui manque de

vitesse. » Deuxième avec Certainement, récent troisième d'une Listed à

Chantilly, Thierry Jarnet nous expliquait : « Le cheval a eu un bon

comportement, mais il est simplement battu par meilleur. »

 

La nièce de Vespone

Elevée par Darley, Monday

Show est une fille de La Sylphide (Barathea) qui, sous l'entraînement de

Nicolas Clément, a remporté le Prix Pénélope (Gr3) en 1999, où elle devançait

nettement Lune Rouge (Unfuwain), future mère d'Ask for the Moon (Dr Fong – Prix

Saint-Alary, Gr1). La Sylphide est une sœur du champion Vespone (Llandaff),

qui, également sous l'entraînement de Nicolas Clément, a réalisé le doublé Prix

Jean Prat – Grand Prix de Paris (Grs1), révélant à l'époque un certain

Christophe Lemaire… La troisième mère de Monday Show, Venise (Nureyev),

appartient pour sa part à une souche "Wildenstein". Elle est la mère

de Verveine (Lear Fan), gagnante du Prix de l'Opéra (Gr2) et future génitrice

de l'inoubliable Vallée Enchantée (Peintre Célèbre), qui a porté haut les

couleurs de l'entraînement français à Hongkong.

Les autres partants dans leur

ordre d'arrivée :

Baroud de Coeur (Baroud

d'Honneur), Bravax (Exécute). Non partant : Brouhaha (American Post).

Après le forfait de Brouhaha,

trois pouliches et quatre poulains sont au départ de cette course à conditions.

Dans la ligne d'en face, Bravax anime la course suivi de Dianaba et

Certainement. Happy Wedding évolue au centre de la piste. Le train est peu soutenu.

Happy Wedding pénètre en tête

dans le dernier tournant. Bravax la talonne. Monday Show et Dianaba se tiennent

en embuscade dans leur sillage. Certainement demeure au contact. Baroud de Cœur

ferme la marche. Pour conclure, Happy Wedding et Monday Show accélèrent la

cadence. Bien équilibrée en pleine piste, la dernière nommée résiste sûrement

au bon mais vain assaut de Certainement (2e) à son intérieur. Son jockey Maxime

Guyon enregistre son 100è succès de l'année. Happy Wedding doit se contenter de

la 3e place à plus de deux longueurs.