Mood : un finish ébouriffant pour une étoile

Autres informations / 01.11.2009

Mood : un finish ébouriffant pour une étoile

AUTEUIL, Samedi

Prix Pré Catelan

Mood (Laveron) a réalisé une

performance rare pour sa première sortie à Auteuil. Montée patiemment par

Jacques Ricou, elle a donné un coup de reins saisissant après le saut de la

dernière haie pour enlever le Prix Pré Catelan. A cet instant, Si St Eloi

(Limnos) pointait à sept, voire huit ou neuf longueurs devant elle. Et

pourtant, elle est venue la toiser dans l’ultime foulée. Pour les observateurs,

rares sont les chevaux qui peuvent fournir un tel changement de vitesse sur la

butte Mortemart. Estimée et bien née, la pensionnaire de Jehan Bertran de

Balanda mérite une ? JDG Jumping Star ? pour

rejoindre ainsi une liste très restrictive qui compte par exemple Questarabad,

Qocq Corricco, le regretté Rendons Grâce ou Springer. « Mood a vraiment bien

fini aujourd’hui, a déclaré l’entraîneur mansonnien. La dernière fois, elle

avait beaucoup tiré à Enghien. Jacques Ricou l’a très bien montée. C’est une

pouliche qui est droitière. Jacques pensait qu’elle serait bien à Auteuil.

C’est la sœur d’Aristophane (Dream Well) et de Worldbest (Muhtathir). Elle

appartient donc à une bonne famille. Elle est tardive et sérieuse mais manque

encore d’expérience. » Titulaire de seulement trois sorties (une en plat et

deux sur les haies), Mood est une pouliche toute neuve qui a encore des progrès

à faire. Seul son modèle léger pourrait suggérer quelques inquiétudes sur sa

capacité à s’améliorer encore. Entraîneur de la lauréate, Jehan Bertran de

Balanda s’est offert le jumelé puisque sa protégée Si St Eloi (Limnos), une

sœur d’Oculi (Denham Red) lauréat des Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et Maurice

Gillois (Gr1), a longtemps fait illusion pour le succès. Il a fallu recourir à

la photo finish pour savoir laquelle des deux compagnes d’écurie avait passé la

ligne la première. « Si St Eloi court très bien, a confié son mentor. Elle

avait bien débuté et n’est pas passée loin de la victoire. C’est une pouliche très

tardive. Elle a fait une petite faute en face ce qui lui a peut être coûté la

victoire. »

Super Maman (Robin des

Champs) a tracé un parcours prometteur se classant troisième devant Ladies Wish

(Turgeon). C’est d’ailleurs cette Super Maman qui a montré le chemin une bonne

partie de l’épreuve. Quatrième, Ladies Wish, est une propre sœur de Ladies

Choice (Turgeon), lauréate du Prix Fleuret (Gr3). Cette grande jument grise –

ce qui n’était pas le cas de sa sœur – a été prise de vitesse au bout de la

ligne d’en face et plus généralement réveillée en permanence par son

partenaire, David Cottin. Elle a terminé à son rythme sans donner l’impression

de pouvoir encore changer de vitesse. « Elle est encore verte et regardait

partout durant la course a noté David Cottin. C’est une future gagnante. » Son

mentor Guillaume Macaire a ajouté : « Elle a du retard mais c’est une très

bonne pouliche. »

 

 

 

La sœur de Worldbest

Elevée par son propriétaire

Pierre Goral, Mood est la sœur de Worldbest, vainqueur du Prix Camille Dubosq

(L) sur les haies paloises et troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). C’est

aussi la sœur d’Aristophane, facile vainqueur d’un gros handicap à Enghien.

Jehan Bertran deBalanda connaît bien ce dernier pour en avoir eu la charge. Il

y a aussi dans cette fratrie Orcantara (Villez), trois fois à l’arrivée de

Listed sur les haies d’Auteuil.

Mère de Mood, Prodigalité

(Saint Andrews) a couru neuf fois, gagnant deux fois en plat. Elle a participé

à une course sur les haies, finissant deuxième.

Mood prend le chemin pour

rejoindre St Nicolas d’Acy, le meilleur produit à l’heure actuelle de Laveron

(Königsstuhl). St Nicolas d’Acy s’est imposé à Auteuil et y est placé de

Listed.