Nouvelle démonstration mansonienne d’anzas

Autres informations / 14.11.2009

Nouvelle démonstration mansonienne d’anzas

MAISONS-LAFFITTE, Vendredi

 

 

 

Prix Diatome (B)

Anzas (Anabaa) a couru quatre

fois à MaisonsLaffitte avec trois victoires à la clé. La dernière a été acquise

ce vendredi dans le Prix Diatome (B) avec six longueurs d’avance. Le

pensionnaire de Richard Gibson, troisième du Critérium du Fonds Européen de

l’Elevage (L), trouvait un engagement favorable avec l’appui d’une décharge.

Son succès a été logique et limpide puisqu’au passage devant les tribunes, il «

marchait » véritablement sur ses rivaux. Dès qu’il a eu le passage, il a bondi

pour filer aisément au poteau. « Anzas gagne vraiment facilement aujourd’hui,

nous a déclaré Marc-Antoine Bergracht, représentant de Valentin Bukhtoyarov, un

propriétaire russe qui s’est encore montré très actif aux dernières ventes de

Deauville. C’était le concurrent de classe du lot, mais une course n’est jamais

gagnée d’avance. Cette victoire lui ouvre de belles perspectives pour l’année

prochaine étant donné qu’il est maintenant gagnant de « B ». »

Avec la deuxième place d’At

Least (Miesque’s Son), c’est l’expérience qui a parlé à l’arrivée de ce Prix

Diatome. En effet, à l’instar d’Anzas, At Least avait déjà couru cinq fois

avant cette compétition, et cela l’a incontestablement servi dans un terrain

profond où le métier compte beaucoup.

Comme son frère Kasbah Bliss

(Kahyasi), Chic Bliss (High Yield) n’apprécie pas les terrains lourds. Il en a

apporté la preuve ce vendredi. Le pensionnaire de François Doumen paraissait

aller facilement à la girafe, mais il n’a pu changer de vitesse terminant

cinquième.

                  

Le neveu de Take Risks

Elevé par le haras de

Manneville, Anzas est le neveu de Take Risks (Highest Honor) triple lauréat de

Gr3 devenu étalon. Il a la réputation de produire de solides chevaux de

courses.

Mère d’Anzas, Lake Baino

(Highest Honor) a couru huit fois, remportant trois courses et se plaçant deux

fois de Listed. Au haras, elle a donné Bainorama (Anabaa), propre sœur d’Anzas,

gagnante de trois courses pour JeanClaude Rouget. Lake Baino a un yearling par

Oratorio (Danehill) qui est également à l’entraînement chez Richard Gibson.

Le pedigree d’Anzas est

marqué par les ex-étalons du haras du Quesnay, les regrettés Anabaa (Danzig),

son père et Highest Honor (Kenmare), son père de mère, qui nous

 

ont quittés cette année.