Passion for gold parachève…

Autres informations / 15.11.2009

Passion for gold parachève…

Criterium de Saint-Cloud

(Gr1)

 

La victoire des premières

En 2009, c'est la première

fois que Godolphin remporte un Gr1 pour 2ans. Également, c'est le premier

succès de Godolphin dans cette course, ainsi que pour Lanfranco Dettori.

Présent sur tous les continents, Godolphin enre gistre grâce à Passion for Gold

son douzième Gr1 de l'an née. Il faut remonter à 2002 pour trouver un score

meilleur avec seize réalisations à ce niveau. Au total, depuis 1994, Godolphin

a remporté 158 Gr1 à travers le monde.

 

Même perdant, Coolmore gagne

quand même

Cette maxime pourrait

s'appliquer aux courses : peut importe ce que l'on court, c'est toujours

Coolmore qui gagne à la fin. En effet, bien que deuxième avec Mikhail Glinka

(Galileo), quatrième avec Don Carlos (Galileo) et septième avec Banyan Tree

(Danehill Dancer), Coolmore peut garder le sourire. Car Passion for Gold venait

d'être nettement battu par St Nicholas Abbey (Montjeu), actuel favori du

prochain Derby d'Epsom (Gr1), dans les Beresford Stakes (Gr2). St Nicholas

Abbey a ensuite remporté le

Racing Post Trophy (Gr1), ce

qui en fait au moins le meilleur élément de Coolmore chez les 2ans, si ce n'est

le meilleur cheval d'Europe dans cette génération. Cela donne également à

penser que les trois représentant de Coolmore présents samedi à Saint-Cloud

étaient loin d’être les meil leurs éléments d'Aidan O'Brien...

Zazou, un bon élément

Allemand

Présenté par Mario Hofer,

Zazou (Shamardal) arrivait donc d'Allemagne, où, pour les chevaux, l'étiquette

nageur n'est plus à prouver. Il a fait un effort très violent en début de ligne

droite après avoir été monté dernier et a demandé à souffler pour finir. Son

jockey, Maxime Guyon, nous disait :

« Je pense que c'est un vrai

cheval de Groupe sur 1.800m. Là, c'était un peu long pour lui. Je suis tout de

même content de sa performance. »

 

Kaage, meilleur français

Cinquième, Kaage (Monsun) a

tracé un parcours propre. Bien sûr, jamais il n'a donné l'illusion de pouvoir

lutter pour la victoire, mais Olivier Peslier nous expliquait avoir res pecté

son partenaire. Placé en fin de saison, le Critérium de Saint-Cloud est une

course dure qui peut briser la carrière d'un cheval. Dès lors, on peut penser

qu'il faudra compter sur Kaage l'an prochain.

Quand à Simon de Montfort

(King's Best), l'autre français, il n'a jamais donné d'espoir, lui qui était

pourtant le favori. On pouvait craindre ses lignes plutôt faibles pour ce

cheval invaincu et, samedi, il a prouvé qu'il n'était pas invincible.

 

Le mélange de l'Amérique et

de la France

L'aptitude au terrain lourd

était à démontrer pour Passion for Gold, puisqu'il est un fils de Medaglia

d'Oro. Mais ce dernier est lui même un rejeton d'El Prado, qui représente un descendant

direct de Sadler's Wells. Notons que le Cheikh Mohamed a acquis, cette année,

50% de Medaglia d’Oro... Côté maternel, la mère de Passion for Gold, C'est

Lamour (Thunder Gulch), porte un nom bien français. Elle est gagnante de Gr2

aux Etats-Unis et également placée de Gr1 dans ce pays. Par contre, C'est l'Amour

est une fille de L'Amour Toujours (Blushing Groom), qui a elle couru en France.

Sous la casaque Augustus et l'entraînement de John Fellows, elle a remporté sa

Listed à Longchamp, mais n'a pu passer le cap au niveau de Groupes. Elle est

elle même une fille de Paint The Town (Vaguely Noble), qui représentait la même

équipe et a gagné un Gr2 à Evry. Quatrième mère de Passion for Gold, Belle de Nuit

(Warfare) compte des performances américaines.