Pietra santa en pouliche de groupe

Autres informations / 25.11.2009

Pietra santa en pouliche de groupe

SAINT-CLOUD, Mardi

Prix Cérès (L)

 « Quand Pietra Santa (Acclamation) a passé le

poteau en tête, Jean-Marie Béguigné m’a dit qu’elle n’allait pas s’arrêter là

». Enrico Ciampi était venu à Saint-Cloud voir courir la pouliche qu’il possède

avec son fils Luigi. Et il n’a pas été déçu puisque Pietra Santa a remporté le

Prix Cérès (L) et « devrait courir au niveau Gr3 l’an prochain », comme nous

l’a déclaré Jean-Marie Béguigné, son entraîneur. Pietra Santa s’est

parfaitement sortie du terrain lourd ce mardi. Dans les cent derniers mètres,

elle a même pris du champ sur ses rivales. « La dernière fois, nous étions

battus par Only Green (Green Desert), future cinquième d’un Gr1 aux États-Unis

[le Breeders’ Cup Filly and Mare Sprint, ndlr], elle avait été un peu brillante

et aurait très bien pu gagner, nous a déclaré Jean-Marie Béguigné. C’est une

pouliche qui évolue en permanence et son évolution a nécessité de passer par

les gros handicaps. Elle devrait bien faire l’année prochaine sur 1.400m. »

Pietra Santa est progressivement montée en gamme lors de ses sorties. Après

avoir enlevé brillamment un gros handicap, elle a démontré qu’elle pouvait

franchir plusieurs paliers.

 

Economisée, Impressionism

(Elusive Quality) a terminé son année sur une probante deuxième place. La

protégée d’André Fabre est partie doucement à l’arrière-garde et a fourni une

fin de course plaisante. Elle a repoussé jusqu’au bout l’attaque de la

valeureuse Pistachette (Agnes Kamikaze).

Très attendue, Go Lovely Rose

(Pivotal) a galopé près des premières durant le parcours. Elle a fait illusion

à l’entrée de la ligne droite avant de céder d’un seul coup. La pensionnaire de

Robert Collet avait encore besoin de courir et sera peut-être mieux sur des

distances plus courtes à l’avenir.

 

La nièce de Milde

Élevée par Karine

Sungren-Lindfors, Pietra Santa est la nièce de Milde (Desert Wine) qui a eu un

itinéraire contraire à celui de Pietra Santa. Elle a d’abord fait ses preuves

dans les Listeds, remportant notamment le Prix La Sorellina (L) avant de finir

sa carrière sur une sortie dans un handicap. Pietra Santa est le premier

produit de sa mère, Margie Queen (Sternkoenig), restée inédite.