Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Questarabad ne manque jamais un objectif

Autres informations / 07.11.2009

Questarabad ne manque jamais un objectif

AUTEUIL, Samedi

Grand Prix d’Automne (Gr1)

Dans le premier Groupe 1 du

week-end international de l’obstacle, le Grand Prix d’Automne (Gr1), aucun

match n’est annoncé. Et pour cause. Un cheval semble imbattable sur la foi de

sa performance dans le Prix Carmarthen (Gr3) : la ? JDG

Rising Star? Questarabad (Astarabad). Ce jour-là, le

pensionnaire de Marcel Rolland avait frôlé la perfection, rien de moins.

Depuis ses débuts, à chaque

fois qu’il a pris part à un Groupe 1, Questarabad a atteint son objectif. À

4ans, fougueux et même inconscient, il a fait sien le Prix Renaud du Vivier

(Gr1). Au printemps de ses

5ans, il s’est adjugé la Grande Course de Haies (Gr1) courue sur 5.100 mètres.

Le bouillant Questarabad avait alors fait place à un cheval assagi, tempéré et

précautionneux : la force de la maturité. À ce jour, aucun vainqueur du Prix

Renaud du Vivier n’a remporté le Grand Prix d’Automne l’année suivante. Ce

samedi, Questarabad tentera de remporter le troisième Groupe 1 de sa carrière

et cela face à une riche opposition.

 

Un “Cyrlight” différent

Aujourd’hui entraîné par

Christophe Aubert, Cyrlight (Saint Cyrien)

a fait plaisir à tout le monde en remportant sa course à Auteuil pour sa

rentrée après s’être relevé de son Grand Steeple-Chase de Paris très éprouvant.

On se rappelait du cheval à terre, les secours l’aidant à respirer à la fin du

mois de mai et voilà qu’il revenait en piste et passait le poteau en tête. Mais

Cyrlight a changé. Il ne va plus devant comme il avait l’habitude de le faire

en prenant même des allures de fuyard. Pour sa dernière apparition, il a

patienté à l’arrière-garde. Le fuyard était en planque. Mais ses deux derniers

parcours, alors qu’il était monté devant ou derrière, ont tous deux été

émaillés de quelques fautes, surtout en fin de parcours. Ce Grand Prix

d’Automne s’annonce passionnant car instructif pour celui qui a été l’un des

plus grands champions de la butte Mortemart.

 

Shinco du Berlais et

Melcastle, les valeurs sûres

Le protégé de Robert Collet,

Shinco du Berlais (Indian River) a pris la tête de l’opposition dans le Prix

Carmarthen (Gr3) en terminant deuxième. À distance d’un grand Questarabad, il

devait alors lutter avec Melcastle (Medaaly),

finalement arrivé troisième.

Ces deux derniers ont évidemment des arguments frappants pour s’autodéclarer

“chefs” de l’opposition ce samedi. Worldbest (Muhtathir) terminait quatrième, à

six longueurs de Melcastle, et sera également présent ce samedi.

 

 

Grand Prix d’Automne (Gr1)

Le pari de Grande Haya

À 10ans, Grande Haya (Solid

Illusion) répond toujours présent. Fort d’une régularité exemplaire, sa

carrière est raisonnablement gérée. Désormais, il connaît son métier par cœur.

Après sa bonne troisième place dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1)

remportée par Questarabad, le pensionnaire d’Alain Bonin a couru deux fois en

plat, pour le moral. C’est donc en effectuant une rentrée que Grande Haya se

lance dans la compétition. Mais nul doute qu’une fois de plus, celui qui a

remporté cette épreuve en 2004 fera ce qu’il a à faire.

 

Supervisor, l’unique visiteur

du week-end

Le Week-end International de

l’obstacle n’a jusque-là jamais accueilli un grand nombre de concurrents

étrangers. Cette année, Auteuil ne recevra qu’un “invité”, un allemand,

Supervisor (Mondrian). Et celui-ci se produira dans le Grand Prix d’Automne. Il

est présenté par Cornelia Schmock qui est aussi sa propriétaire et éleveur. Ce

hongre de 5ans est venu une fois en France, à Vittel où il avait pris la troisième

place d’une épreuve sur les haies, battu par des chevaux moyens. En Allemagne,

il reste sur une victoire de Listed, mais sur le steeple. Il a d’ailleurs

l’habitude d’alterner les deux disciplines, même s’il a davantage couru sur les

“gros” que sur les “balais”.

L’an dernier, déjà, un cheval

allemand avait tenté sa chance dans le Grand Prix d’Automne. Il s’agissait

d’Atamane (Winged Love) arrivé deuxième.

 

VERBATIM

Marcel Rolland, entraîneur de

Questarabad, le 11 octobre : « Il est adulte maintenant. Il a poursuivi une

magnifique évolution. Tout peut toujours arriver dans une course, il peut faire

une faute, ou autre chose, mais aujourd’hui, il a une fois de plus démontré

qu’il est au-dessus de tous les hurdlers de sa génération. Il a très bien

compris son métier et pour le moment, nous n’envisageons pas d’orienter sa

carrière différemment l’an prochain... »

Régis Schmidlin, jockey de

Questarabad, le 11 octobre : « Maintenant, Questarabad est plus détendu. S’il

reste aussi relax, logiquement, cela devrait “le faire” pour le Grand Prix

d’Automne, d’autant que la distance ne sera pas un problème pour lui. »

Christophe Pieux, jockey de

Melcastle, le 11 octobre :

« C’est un super cheval qui

donne toujours le meilleur de lui-même. Il est très courageux et c’est un régal

à monter. Il sera toujours battu par Questarabad, mais il a tous les jours la

valeur pour courir un Groupe 1. » Hervé Barjot, manager de Pegasus Farms Ltd,

propriétaire de Cyrlight, le 31 octobre : « Il a sauté les deux dernières haies

à la fosburry. Nous souhaitions le remettre en confiance avec cette nouvelle tactique.

Dommage qu’il n’y ait pas eu de train. Il faut qu’il apprenne à être plus posé.

Nous allons voir avec son mentor      pour

la suite de son programme. »

 

 

 

LES STATISTIQUES DE LA COURSE

Créé en 1929, le Grand Prix

d’Automne est resté ouvert aux 4ans jusqu’à 1989 et se courait sous la formule

handicap de 1940 à 1989.

Une seule femelle tente

l’aventure cette année, Drôle de Drame (Munir). La pensionnaire de Ronald Caget

essaiera d’imiter les deux seules femelles s’étant imposées dans cette épreuve

en 1953 et en 1995.

L’an dernier, c’est un AQPS,

Monoalco (Dom Alco) qui passait le poteau en tête. Il devenait alors le

quatrième demi-sang à inscrire son nom au palmarès. Questarabad tentera

d’égaler la performance de Rivoli qui est encore aujourd’hui le seul AQPS de

5ans à avoir remporté le Grand Prix d’Automne. C’était en 1966.

 

Derniers 5ans à s’être

imposés

2006 Zaiyad

2005 Millenium Royal

2004 Grande Haya

2001 Magnus

1997 Mon Romain

1995 Topkar

 

Doublé Carmarthen / Grand

Prix d’Automne (la même année)

2006 Zaiyad

2001 Magnus

1997 Mon Romain 1990        Rose Or No

 

Triplé Compiègne / Carmarthen

/ Grand Prix d’Automne (la même année)

1997    Mon Romain 1990     Rose or

No

 

Doublé Grande Course de Haies

d’Auteuil / Grand Prix d’Automne

2007 Zaiyad

2002 Laveron

2000 Le Sauvignon

1957 Romantisme

1956 Mehariste

1946 Vatelys

1937 Evohé II