Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Quristine, une ? jdg rising star ?

Autres informations / 15.11.2009

Quristine, une ? jdg rising star ?

Prix Chloris

PRÊTE À BRILLER EN OBSTACLE

Seule AQPS élue ? JDG

Rising Star ?, Quristine (April Night) n'a pas failli à son

statut en s'octroyant avec la manière le Prix Chloris. Pourtant, à l'entrée de

la ligne droite, ses fans pouvaient être inquiets. En effet, Quristine est une

attentiste et elle a dû venir presque au centre de la piste alors que

l'animatrice, Quistis (Network), tenait bon. Mais, cette fois le terrain était

collant et cela a sans conteste avantagé Quristine. Désormais, elle devrait se

produire en obstacle, comme nous l'apprenait Grégoire Leenders (son père

Etienne étant absent) : « C'était sa dernière course en plat aujourd'hui. Nous

sommes contents qu'elle finisse par une victoire. C'était l'objectif et elle ne

s'est pas loupée. Finalement, elle a gagné en plat sa dernière sortie et sa

première sortie, aux Sables-d'Olonnes, à 43/1 ! Elle est déjà dressée sur les

obstacles alors la découverte de cette nouvelle discipline ne devrait pas être

un problème. Nous verrons en fonction de sa récupération si elle court ou non à

Pau cet hiver. »

 

La nièce de Joseille

Elevée par le Haras de la

Rousselière, Quristine est une fille de D'Oseille, laquelle a couru en plat

sous l'entraînement d'Etienne Leenders, gagnant deux fois. Avant Quristine,

D'Oseille a donné naissance à Premier Produit, qui n'a pas couru. En 2008, elle

a produit Useille (Mister Sacha) et en 2009 Valet de Pic (Denham Red). Deuxième

mère de Quristine, Oseille IV (Le Pontet) a remporté cinq de ses vingt-huit

sorties. Elle a donné Joseille (April Night), qui s’est placé de Groupe à

Auteuil et qui a pris même part au Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) en 2004.

Les autres partants dans leur

ordre d'arrivée : Quiss Mi (Esteem Ball), Quenea Pierji (April Night), Queen de

l'Air (Bulington), Quanicire (Ultimately Lucky), Quellange de Lavaud (Robin des

Champs). Non partant : Rosée d'Avril (Spadoun). Quistis s’installe en tête,

elle mène détachée deux longueurs sur le reste du peloton. À l’arrière-garde,

on aperçoit, le long de la corde la favorite Quristine, qui doit être reprise

par son par tenaire à de nombreuses reprises, le rythme de l’épreuve étant

plutôt modéré. Quinine de Mazille, la lauréate du « Glorieuse » vient en

quatrième position, à flanc de peloton. Dans la ligne droite, Quristis choisit

de venir à la corde, elle prend rapide ment l’avantage. L’animatrice de la première

heure, Quistis accélère aussi, mais Quristine dicte sa loi. La troisième place

revient à Quinine de Mazille.

 

 

 

MARSEILLE-BORELY, Samedi

Grand Prix de

Marseille-Borély (L)-13e étape du Défi du Galop

GRIS DE GRIS DOMINATEUR D’UN

BOUT A L’AUTRE

« Selon moi, Gris de Gris

(Slickly) était imbattable. » Thierry Larrivière, entraîneur de Broken In Light

(Divine Light), futur troisième du Grand Prix de Marseille (L) a par faitement

résumé l’état d’esprit des sportsmen avant cette Listed. Deuxième du dernier

Prix d’Ispahan (Gr1), Gris de Gris faisait figure d’épouvantail avant cette

épreuve. Et si Gris de Gris était déjà « affiché » vainqueur pour nombre

d’observateurs, il l’a été dès l’ouverture des stalles de départ. Vite installé

aux côtés de l’animateur Mr Brock (Fort Wood), il a pris le meilleur dès le

tournant final pour s’imposer avec une grande autorité. « J’ai bénéficié d’un

bon parcours, nous a expliqué Franck Blondel, qui venait de découvrir Gris de

Gris lors de sa troisième place dans le Prix André Baboin (Gr3). L’animateur a

craqué à six cents mètres du poteau et j’ai dû prendre les devants par la force

des choses. Mais il a avancé tout seul et faire ce qu’il a fait avec 61 kilos

sur le dos n’était pas évident. »

Pour Jean-Claude Seroul et

pour Franck Blondel, cette vic toire dans le Grand Prix de Marseille est une

première. Alain de Royer Dupré avait déjà inscrit son nom au palma rès en 1982,

avec Roushaan, monté par Yves Saint-Martin. Paradoxalement, au cours des

cinquante dernières années, seuls quatre chevaux entraînés dans la Fédération

du Sud Est s’étaient imposés, le dernier en 1984...

 

Broken In Light, meilleur

marseillais

Vainqueur du Prix Georges

Trabaud (L) au printemps, Broken In Light a fait jouer son aptitude au tracé de

Borély en prenant une excellente troisième place. Il termine ainsi premier

marseillais à l’arrivée. Il n’aura donc pas pu combler l’énorme écart des

locaux dans ce Grand Prix puisque le dernier marseillais à avoir fait sien

cette Listed est Noir et Vert en 1984. « Il court très bien, nous a déclaré

Thierry Larrivière. Il perd la deuxième place tout à la fin mais ce n’était pas

évident pour un 3ans face aux vieux. Il adore Borély et son aptitude a joué

d’autant qu’il n’a jamais fini plus loin que troisième sur cet hippodrome. »

Vainqueur du Prix Tantième

(L) et deuxième du « André Baboin », Capitaine Courage (Bering) s’est bien

sorti du terrain relativement léger pour lui. Il a fourni une plaisante fin de

course pour souffler le premier accessit à Broken In Light.