Sahpresa, impériale au japon

Autres informations / 23.11.2009

Sahpresa, impériale au japon

Troisième du Mile

Championship (Gr1), la protégée de Rodolphe Collet, Sahpresa (Sahm), a confirmé

sa victoire acquise dans les Sun Chariot Stakes (Gr1). Dimanche, elle a terminé

à une longueur et demie du premier, le favori japonais Company, un hongre de

8ans, et à une encolure du deuxième, un mâle de 4ans. Retrouvez en page 8, la

réaction de Rodolphe Collet.

 

 

 

Un avènement non programmé

C’est à la surprise générale

que Royal Penny (Cyborg) a remporté son premier Groupe. « On ne s’attendait pas

à ce qu’il gagne aujourd’hui », a d’ailleurs avoué Benoît Delo, son jockey, tandis

que Bernard Barbier avouait :

« Aujourd’hui, nous visions

une quatrième ou cinquième place. Royal Penny était bien et avait réalisé de

bons travaux. Il ne devrait pas aller à Cagnes car ce n’est pas un hippodrome

pour lui. Le steeple n’est pas sa spécialité. Il devrait partir au repos et

recommencer la saison dans les Groupes sur les balais. »

Il est vrai que peu

d’observateurs voyaient une première chance à Royal Penny. Gagnant d’un gros

handicap l’an passé, à pareille époque, il en avait gagné un deuxième en début

d’année. En échec dans la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3), Royal

Penny semblait barré dans cette catégorie du fait du poids qu’il devait porter.

Son entraîneur a donc tenté un pari dans ce Gr2 en sachant que le terrain

profond devait être son allié. Placé quelques longueurs derrière Gaelic Ocean

(Urban Ocean), qui a mené grand train, il n’a pas craqué à l’inverse de ses

rivaux qui ont cédé un à un. Reste maintenant à savoir si Royal Penny pourra

confirmer l’année prochaine quand la ? JDG Jumping Star ?

Questarabad (Astarabad) sera de retour.

 

Princesse d’Anjou, un tour de

rond et puis s’en va La double lauréate du Gras Savoye Grand Steeple-Chase de

Paris (Gr1), Princesse d’Anjou, devait prendre part à ce Gr2 quinze jours après

sa deuxième place dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1). Mais elle a été

déclarée forfait sur l’hippodrome. Son entraîneur craignait l’état de la piste,

jugée trop pénible. Princesse d’Anjou a néanmoins effectué un tour du rond de

présentation. La championne de Jean-Paul Sénéchal devrait néanmoins prendre

part au Prix Georges Courtois (Gr2), dimanche prochain, comme prévu. D’après

son mentor, la piste de steeple devrait être en meilleur état, étant donné

qu’elle est moins utilisée.

 

Tell no One, un cheval

exemplaire

Vainqueur du Prix Morgex

(Gr3) en steeple l’an passé, Tell no One (Poliglote) est un cheval polyvalent

capable de fournir sa valeur aussi bien sur les haies que sur les gros

obstacles. Une nouvelle fois, il s’est bien défendu prenant le premier

accessit. « Je pensais qu’il allait être deuxième ou troisième car c’est un

cheval super brave, nous a confié son mentor, Guy Chérel. Mais il est mieux sur

du bon terrain car il a une action rasante. Il est toujours là et c’est un vrai

guerrier. Si j’en avais que des comme lui à la maison, ce serait bien ! Il est

engagé dans le Prix Georges Courtois (Gr2), mais je pense que nous allons le

laisser tranquille. » Favori de l’épreuve, Grande Haya s’est tenu loin durant

le parcours et a réussi à prendre la troisième place à Gaelic Ocean dans les

derniers mètres. Mais le pensionnaire d’Alain Bonin n’a pas fourni la même

accélération que dans le Grand Prix d’Automne (Gr2), sans doute un peu marqué

par sa récente deuxième place dans cette épreuve derrière l’intouchable

Questarabad.

 

La plus belle famille de

l’élevage Gallot

Élevé par ses propriétaires,

les époux Gallot, Royal Penny appartient à la plus belle souche de leur

élevage.

Troisième mère de Royal

Penny, Crystalza (Crystal Palace) a donné Royale Athenia (Garde Royale),

lauréate des Prix Renaud du Vivier (Gr1) – devant Zaiyad (Sadler’s Wells) – et

Léon Olry-Roederer. Crystalza a également donné Crylza Royal (Northern

Fashion), cinq fois placé de Groupe, et Royal Rosa (Garde Royale), trois fois

placé de Gr2 en Angleterre.

Ytalsa Royale (Arokar),

deuxième mère de Royal Penny, a remporté le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1)

Mère de Royal Penny, Royale

Pauline (Garde Royale) n’a pu s’imposer en huit courses dont six sur les haies.

Outre Royal Penny, elle a produit Masters Royal (Vertical Speed), troisième de

Listed.