Un incroyable scénario

Autres informations / 30.11.2009

Un incroyable scénario

Prix Nupsala

Après le saut de la dernière

haie, les preneurs de Rennais (Passing Sale) devaient connaître des instants

difficiles. Après avoir pénétré en tête dans la ligne droite, Rennais donnait

l’impression de perdre totalement pied, et on voyait la victoire se dessiner

entre Rock and Co (Video Rock) et Riz Amer (Michel George). Mais, aux courses,

tant que le poteau n’est pas passé, rien n’est gagné et rien n’est perdu. Se

ressaisissant après le saut de la dernière haie, Rennais est venu littéralement

crucifier ses rivaux et l’emporter. Une victoire assez magique qui faisait dire

à Philippe Peltier, entraîneur de Rennais : « C’est un cheval très dur, qui a

son style pour sauter. Un style pas toujours très académique. À

l’avant-dernière haie, son jockey [Cyrille Gombeau, qui remplaçait David Berra

au pied levé, ndlr] l’a un peu trop entrepris. Le cheval s’est retrouvé perdu.

Mais il a ensuite remis un coup d’accélérateur une fois s’être bien repris. »

Lors de sa dernière sortie,

Rennais avait été rétrogradé de la première à la deuxième place pour avoir gêné

Rock and Co. « Un mal pour un bien » entendait-on dans le clan des vainqueurs,

car sinon, à cause de la surcharge, Rennais n’aurait peut-être pas couru le

Prix Nupsala…

 

Rock and Co a encore besoin

de réglages

À sa descente de cheval,

Jérémy Ducout était un peu amer de cette défaite de Rock and Co. D’une part,

parce que ce Prix Nupsala devait être sa dernière monte. Et d’autre part, parce

que le cheval a les moyens de gagner. Mais, comme l’expliquait le jockey, il a

encore besoin de réglages, car il a tendance à vouloir aller sur sa gauche et à

mettre les "freins" avant ses sauts. Lorsque le terrain est lourd

comme dimanche à Auteuil, les concurrents ont tendance à aller sur la droite,

s’appuyer contre les fusains et cela a fortement pénalisé Rock and Co, qui a

besoin d’un appui.

 

Rip et Rap,

une vieille matrone Rennais

est un fils de Rip et Rap (Saumon), assez vieille poulinière, puisque née en

1983. Elle a notamment donné Nioky (Saint Cyrien), gagnant à Pau et Derap

(Video Rock), titulaire de neuf victoires en cross.