Un lot de juments quelconques et beaucoup de charters pour l'étranger

Autres informations / 23.11.2009

Un lot de juments quelconques et beaucoup de charters pour l'étranger

VENTE GOFFS, POULINIÈRES

JOUR 1

Il a fallu une jument

"supplémentée" au dernier moment – et ne figurant donc pas au

catalogue – par son propriétaire, Howard Spooner, suivant une possibilité

qu'offrent désormais Goffs et Arqana, pour faire le top de ces ventes de juments

du week-end. Cette fille de Night Shift, pleine de Pivotal, a réalisé 230.000€

et elle coiffait une autre jument par Night Shift, pleine elle de Duke of

Marmelade, qui fit afficher un prix de 160.000€ que paya Newsells Park

appartenant à la famille Jacobs, et où est stationné Mount Nelson qui aura la

joie de saillir la nouvelle recrue de qualité.

 

Dès qu'il y avait une jument

propre avec de l'avenir, elle atteignait rapidement un prix convenable. En

revanche, le gros de la troupe faisait des prix médiocres, pas du fait d'un

marché déficient, mais de l'absence de qualité intrinsèque. Ce qui a été offert

à ces ventes de poulinières était en grande majorité des juments de réforme, et

toute la vente s'en est ressentie. Le prix moyen était en chute de 28% sur

samedi et la même tendance s'observait dimanche.

Cependant, 75% des juments

ont trouvé preneurs et ce chiffre très satisfaisant doit énormément aux

éleveurs étrangers du "Sud", comme ces groupes d'indiens pilotés par

Hugo Merry qui ont été les grands acheteurs, en nombre, de ces ventes.

 

On notera le chiffre record

de juments achetées par des professionnels français à ces ventes : plus d'une

quarantaine. En dehors des intervenants français habituels à Goffs comme Paul

Nataf, Marc-Antoine Berghracht, Jean-Pierre Deroubaix, et à un degré moindre

Winning Bloodstock, Daniel Chassagneux, le Haras du Camp Bénard, qui se sont

mis en évidence, il faut souligner les achats massifs de Horse France pour M.

Sedrati, achats destinés au Maroc qui représentent en nombre les deux tiers des

acquisitions "françaises".