Wysiwyg lucky : “madame quinté” gagne sa première listed

Autres informations / 28.11.2009

Wysiwyg lucky : “madame quinté” gagne sa première listed

FONTAINEBLEAU, Vendredi

Prix Belle de Nuit (L)

 « Dans cette course, je savais que ce serait

dur pour les 3ans car il faut des chevaux aguerris comme Wysiwyg Lucky

(Ultimately Lucky) pour ces Listeds de fin de saison. » Jean-Louis Gay,

entraîneur de la lauréate du Prix Belle de Nuit (L), a vu juste. Comme souvent

en début ou en fin de saison, c’est la forme qui a primé la classe. L’expérience

a joué aussi un grand rôle. Et son expérience, Wysiwyg Lucky se l’est forgée

dans les gros handicaps. Elle en a enlevé trois, dont le dernier en date est le

célèbre Prix de l’Élevage. En fin de parcours, cette solide expérience l’a

aidée. Décalée progressivement le long de la lice des tribunes, Wysiwyg Lucky a

produit un beau coup de reins pour prendre la mesure de l’extrême outsider

(95/1) Lunduv (Pivotal). « C’est une jument extraordinaire, a poursuivi

Jean-Louis Gay. Quand elle est bien, elle est capable de grandes choses. Sa

fraîcheur l’a servie. J’avais un peu peur en courant à quinze jours

d’intervalle, mais elle avait repris de la fraîcheur. Le lendemain de sa

victoire à Saint-Cloud, elle était très fraîche. Je vais voir avec sa

propriétaire mais on devrait la revoir l’année prochaine. » Grégory Benoist,

qui a réalisé sa meilleure saison avec cinquante-cinq victoires dont celle du

jour, a commenté ainsi son succès : « Wysiwyg Lucky est une pouliche régulière

qui méritait cette victoire. Elle a beaucoup de cœur. Elle est toujours là,

c’est impressionnant. » Très attendue en tant que seule lauréate de Groupe, La

Boum (Monsun) a malheureusement été déclarée forfait. La pensionnaire de Robert

Collet était boiteuse d’un postérieur.

La fraîcheur de Bella Ida a

payé

Déjà lauréat du Prix Solitude

(L), la semaine dernière avec la bonne Mary Boleyn (King’s Best), John Hammond

n’est pas passé loin de signer une deuxième victoire dans une Listed

bellifontaine. Sa protégée Bella Ida (Hernando), qui n’avait plus été revue en

piste depuis un échec dans le Prix des Tourelles (L) enlevé par la ? JDG

Rising Star ? Daryakana (Selkirk), a fait longtemps illusion

pour le succès en pleine piste. Elle ne s’est avouée vaincue que tout à la fin.

Sa fraîcheur l’a aidée à prendre la troisième place face à des pouliches qui

ont eu une saison chargée.

Parmi les favorites, Greylady

(Poliglote) s’est montrée brillante durant le parcours et n’a donc pu contrer

les attaques pour finir. Sa quatrième place n’entame pas sa qualité et elle sera

à revoir l’année prochaine.

 

 

 

FONTAINEBLEAU, Vendredi

Prix Belle de Nuit (L)

Wysiwyg Lucky, la première

gagnante de Listed en plat d’Ultimately Lucky

Élevée par sa propriétaire,

Nadine Petit-Levi, Wysiwyg Lucky est le premier produit vainqueur de Listed en

plat de l’étalon Ultimately Lucky (Kris) qui est lauréat de La Coupe (Gr3) sous

l’entraînement de Jean-Paul Gallorini. Il compte plusieurs chevaux ayant brillé

à ce niveau en obstacle comme Like a Storm, gagnante du Prix Roger de Minvielle

(L) ou Kruscyna, vainqueur pour sa part du Prix Bournosienne (Gr3).

Mère de Wysiwyg Lucky, Les

Estelles (Dress Parade) a couru une seule fois, sur les haies de

Clairefontaine, terminant son parcours non placé. Après Wysiwyg Lucky, elle a

donné Liberty Lucky (Double Heart) qui a pris trois places sans gagner.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Majura (Samum), Tangaspeed (Vertical Speed), Folle

Allure (Poliglote), Excellent Girl (Exceed and Excel), Deliberate (King’s

Best), Andrea (Dashing Blade), Isla Canela (Gone West), Landora (Lando), One

Clever Cat (One Cool Cat), Rainbow Muhtatir (Muhtathir), Teeky (Daylami), Terre

du Vent (Kutub).

Non partant : La Boum

(Monsun).

La Boum ne participe pas à ce

Prix Belle de Nuit (L). D'emblée, Andrea ne laisse à personne le soin de

prendre la direction des opérations. Sa contemporaine Greylady l'épaule. Lunduv

et Majura viennent ensuite alors que Rainbow Muhtatir, Landora, Folle Allure et

Terre du Vent progressent au centre du peloton. La Britannique Teeky est contrainte

d'évoluer en épaisseur. Tangaspeed et Deliberate ferment la marche. Andrea

négocie le dernier tournant avec deux longueurs d'avance sur Greylady. Dernière

ligne droite, les concurrentes se décalent vers l'extérieur. Folle Allure,

Majura et Bella Ida attaquent Greylady. Venue s'appuyer le long de la lice du

pesage, l'attentiste Wysiwyg Lucky enclenche. Treize jours après son succès

dans le Prix de l'Élevage, la pensionnaire de JeanLouis Gay enregistre la

septième victoire de sa carrière : Wysiwyg Lucky domine ses cadettes, à savoir

l'Allemande Lunduv (2e), constante figurante, et Bella Ida (3e), longtemps

pointée parmi les dernières. La 3ans Greylady conserve la 4e place.