? homme de l’année en obstacle ?

Autres informations / 16.12.2009

? homme de l’année en obstacle ?

1ER : CHRISTOPHE PIEUX, UNE

NOUVELLE RÉCOMPENSE POUR L’HOMME DE FER

Christophe Pieux, l’homme aux

quinze Cravaches d’Or en obstacle, est de nouveau honoré, cette fois par les

lecteurs de JDG. Tous les observateurs ont gardé le souvenir de son incroyable

incident dans le Gras Savoye Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) où, dans le

tournant d’Auteuil, il s’est fracturé un os du pied en heurtant un bout de

lice. Malgré cette blessure, il a poursuivi son parcours, en selle sur Remember

Rose (Insatiable), et remporté un troisième “Grand Steeple”. Dans le rond,

quelques instants après, on entendait parler d’exploit et même des hommes du

plat disaient : “Christophe

 

Pieux est tout simplement

formidable.“ Après toutes ces années, l’homme suscite toujours autant

d’admiration.

À 41 ans, l’homme est solide

comme un roc. Et même s’il ne sera pas Cravache d’Or en 2009, il a accompli une

belle saison sur le plan qualitatif – notamment grâce au champion d’Ernst Iten.

Des rumeurs avaient couru, annonçant une fin de carrière prochaine... mais il

n’en est rien pour l’instant ; Christophe Pieux sera encore là l’année

prochaine pour retrouver Remember Rose et, pourquoi pas, une seizième Cravache

d’Or.

 

2e : JEAN-PAUL GALLORINI,

L’EMPEREUR DE L’OBSTACLE

La réussite de Christophe

Pieux est indissociable de celle de Jean-Paul Gallorini cette année, par

l’intermédiaire de la victoire de Remember Rose (Insatiable) dans le Grand

Steeple-Chase de Paris (Gr1). L’entraîneur mansonnien a en effet façonné le

champion d’Ernst Iten pour en faire un steeple-chaser de premier plan. Il lui a

permis d’enlever un qua-

trième “Grand Steeple” après

ceux de Chinco (1979) et de Kotkijet (Cadoudal, 2001 et 2004). Une victoire

annoncée quelques semaines avant à l’issue de la dernière préparatoire : « Nous

allons gagner le “Grand Steeple” ! » Cela avait pu faire sourire sur le moment,

mais le maître avait vu juste.

Jean-Paul Gallorini, c’est

aussi une science innée du cheval et un oeil exceptionnel, qui lui permet de

dénicher les champions de demain, à l’instar d’Œil du Maître (Robin des Champs)

qu’il avait acheté lors d’une épreuve “à réclamer“ avant qu’il ne rem-

porte la Grande Course de

Haies d’Auteuil (Gr1) en 2008. Enfin, Jean-Paul Gallorini c’est un franc parler

toujours sympathique à entendre. Pour le dernier dimanche à Auteuil, il nous

disait encore : « Moi ? Je suis le roi des handicaps ! » Finalement, Jean-Paul

Gallorini, c’est Auteuil, le travail, les courses, des plus petites au plus

grandes et toujours avec le sourire et une phrase capable de vous le donner.

 

3e : DAVID COTTIN, UN JEUNE

AU SOMMET

En toute logique, le jeune

David Cottin, âgé de 19 ans, devrait être sacré Cravache d’Or de l’obstacle

pour la première fois de sa carrière. Un exploit car il faut souvent de longues

années d’expérience pour devenir un des meilleurs cavaliers d’obstacle. C’est,

à travers certains de vos messages, ce qui vous a poussés à voter pour lui.

David Cottin, d’abord

gentleman-rider, a rapidement montré son savoir-faire, notamment pour Guillaume

Macaire.

Ce dernier n’a d’ailleurs pas

hésité à lui fournir de nombreuses montes cette année, ce qui a permis au jeune

pilote de faire la différence avec ses collègues. Il a été par exemple le

partenaire de Long Run (Cadoudal), avec lequel il a enlevé le Prix Maurice

Gillois (Gr1), ou de Saint Macaire (Saint des Saints), vainqueur du Prix

Congress (Gr2). À lui maintenant de poursuivre sur le même rythme en 2010 !