Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Hongkong : une coalition française bien armée

Autres informations / 10.12.2009

Hongkong : une coalition française bien armée

Ce week-end ont lieu les internationaux de Hongkong. Huit

Français effectuent le déplacement et leurs chances de ramener une ou plusieurs

médailles ne sont pas minces, surtout depuis que la pluie est tombée sur

l’hippodrome de Sha Tin…

Depuis 1988, l’entraînement français a triomphé dix fois

lors de la journée du Cathay Pacific. Le palmarès français fait état de deux

Hong Kong Cup (Jim and Tonic, 1999, et Pride, 2006), un Hong Kong Mile (Jim and

Tonic, 1998) et sept Hong Kong Vase (Red Bishop, 1994, Partipral, 1995, Borgia,

1999, Ange Gabriel, 2002, Vallée Enchantée, 2003, et Doctor Dino, 2007 et

2008). Seul manque le Hong Kong Sprint (Gr1), mais aucun français n’y

participera cette année.

Pour que le drapeau tricolore flotte le plus haut dans

l’épreuve reine, les Français comptent sur trois de leurs ressortissants, à

commencer par Vision d’État (Chichicastenango) qui possède le rating le plus

élevé de la course tandis que les valeurs d’autres français paraissent, elles,

à contrario, un peu sous-estimées. À eux de prouver dimanche que les

handicapeurs se sont trompés

Thomas Ries, garçon de voyage d’Éric Libaud, concernant

Vision d’État : « Le cheval paraît bien après un bon voyage. Il monte en

condition et n’en a pas fait beaucoup aujourd’hui. Il est assez relax et

curieux, comme à son habitude. Il regarde partout et cela est bon signe. Nous

comptons travailler sur le tuf vendredi avec lui. »

 

Alain de Royer Dupré, entraîneur d’Ashalanda :

« Ashalanda préfère les pistes assouplies mais elle est en

bonne forme et possède assez d’endurance pour tenir 2.000m. Je pense qu’il est

intéressant de la suivre dans le Cup. »

Ashalanda a travaillé sur le turf, effectuant ses derniers

quatre cents mètres en 25’’6.

 

Bruno Kogue, garçon de voyage d’Élie Lellouche, concernant

Starlish : « Il était très volontaire aujourd’hui et nous a beaucoup plu. Il

s’améliore de jour en jour. » Starlish a travaillé sur le dirt, effectuant ses

derniers quatre cents mètres en 24’’90.

 

François Doumen, entraîneur de Kasbah Bliss :

« Le cheval est très souple et très athlétique. Je pense

qu’il va très bien courir. Les 2.400m ne sont pas un problème, car il a terminé

troisième du Grand Prix de Deauville, sur 2.500m, en faisant une grande

rentrée. Je vous l’assure, il est très compétitif ici. »

 

Jean-Jacques Poincelet, assistant de Corine Barande-Barbe,

concernant Cirrus des Aigles :

« Le cheval paraît heureux d’être ici et était très joueur

lors de son galop. Il s’est adapté à son nouvel environnement. Il est facile à

entraîner et je suis confiant pour dimanche. »

 

Alain de Royer Dupré, entraîneur de Daryakana

« Elle a seulement débuté en juillet et va rester à

l’entraînement l’an prochain. Donc, elle pourrait revenir ici dans un an. Le

"Vase" est une course difficile, mais elle va apprécier le terrain et

a une très belle accélération qui lui sera d’une grande aide dimanche. »

 

Alain de Royer Dupré, entraîneur de Gris de Gris et Sweet

Hearth :

« Sweet Hearth a beaucoup de classe, mais elle reste parfois

imprévisible. Dans un bon jour, c’est une pouliche qui sort vraiment de

l’ordinaire, comme elle l’a montré dans le Prix de la Forêt en terminant

deuxième de Varenar tout en devançant Goldikova. Gris de Gris est un cheval qui

continue de s’améliorer et j’attends de lui une bonne course. Il paraît très

bien le matin et il nous a fait plaisir tout au long de la saison. Désormais,

il est meilleur corde à droite. »

Sweet Hearth a travaillé avec Gérald Mossé sur le turf,

effectuant les derniers quatre cents mètres en 24’80. Gris de Gris a travaillé

sur le turf et a fini les derniers quatre cents mètres en 25’’.