Otou domine de la tête et des épaules

Autres informations / 10.12.2009

Otou domine de la tête et des épaules

DEAUVILLE, Mercredi

Avec seulement quatre courses dans les jambes en prenant le

départ du Prix Nonoalco (B), Otou (Big Shuffle) a su profiter de sa fraîcheur

pour s’imposer. C’est une évidence, au mois

de décembre, il faut prendre en compte ce paramètre. Mais

Otou s’est imposé si facilement qu’il est impensable de mettre cette victoire

au crédit seulement de la fraîcheur. Ce bai allemand a démontré qu’il était un

bon poulain capable de s’adapter à la P.S.F. qu’il découvrait pour la première

fois. Venu dans un canter aux côtés des premiers à l’entrée de la ligne droite,

il n’a fait qu’accroître son avance jusqu’au passage du poteau et cela sans

forcer son talent. Il remporte ainsi sa troisième course en cinq sorties. Comme

Otou, Okapina (Okawango) avait peu couru en abordant cette épreuve. Elle a été

la meilleure ambassadrice des femelles dans ce lot en prenant, sans être

inquiétée, la deuxième place.

 

Tall Chief confirme face à Too Nice Name Incontestablement,

Tall Chief (Observatory) a très bien couru en venant toiser sur le poteau Too

Nice Name (Kingsalsa) qu’il avait déjà devancé. Tall Chief confirme ici face à

ce dernier, mais il apporte également un argument supplémentaire à sa deuxième

place dans une "B" derrière Amagansett (Fusaichi Pegasus), ce poulain

américain intouchable sur la P.S.F.

 

Otou, la vitesse de sa grand-mère

Élevé en Allemagne, Otou est issu d’une famille modeste. Sa

mère, Old Tradition (Royal Academy) a couru en Angleterre. Sous l’entraînement

"Dunlop", elle a fait deux apparitions sans parvenir à remporter son

maiden sur de courtes distances. Avant Otou, elle a donné Out of Control (No

Excuse Needed), un cheval de handicap sur les longues distances.

La deuxième mère, Desert Bride (Key to the Kingdom) était

sous l’entraînement de Criquette Head-Maarek. Elle était très rapide et avait

bien fait dans de bonnes courses avant d’échouer au niveau Listed.