Sky crusader : le roi du sable domine ses sujets

Autres informations / 11.12.2009

Sky crusader : le roi du sable domine ses sujets

 

DEAUVILLE, Jeudi

Prix Lyphard (L)

Les spécialistes et les

locaux se sont mis en avant lors du Prix Lyphard (L). Le lauréat, Sky Crusader

(Mujahid), signe en effet sa septième victoire en neuf sorties sur la

P.S.F. de Deauville. Il est

entraîné par Markus Nigge, un entraîneur basé à Deauville qui prend également

la deuxième place grâce à Eire (Medicean). La troisième ? Elle revient

également à un professionnel deauvillais, Philippe van de Poële, qui présentait

Fleur Enchantée (Marchand de Sable). Depuis la retraite de Jokari (Ski Chief),

Deauville se cherchait un “roi du sable”. Il n’y a désormais plus de doute

possible, c’est Sky Crusader qui s’est assis sur le trône.

 

Markus Nigge, l’entraîneur du

jour

Avec deux partants, le

deauvillais Markus Nigge pouvait difficilement mieux faire dans cette Listed.

Mais, désormais, le programme de Sky Crusader et d’Eire va se compliquer.

Surtout pour le premier nommé qui va devoir poursuivre dans les courses

principales. Il devrait maintenant avoir comme objectif le Grand Prix de la

Riviera Côte-d’Azur (L), fin janvier, comme le disait son entraîneur après la

course : « La course s’est bien passée pour mes deux pensionnaires. Sky

Crusader a eu son parcours habituel, puis il a fait sa ligne droite tout seul.

Eire est une attentiste et le rythme assez soutenu l’a aidé. Sky Crusader est

un vrai cheval de course, qui connaît quelques petites souffrances.

 

La piste en sable l’aide

beaucoup. Désormais, il n’a plus trop le choix et devrait courir la Listed de

Cagnes-sur-Mer sur 2.000m. Pour Eire, rien n’est décidé. Si elle avait gagné,

elle serait sûrement partie à l’élevage. Mais là, je ne sais pas. Nous allons

en parler avec ses propriétaires. » Les chevaux de handicap à l’honneur

Le Prix Lyphard accueille des

chevaux aux profils différents. Mais les trois premiers ont un point commun.

Ils ont couru au niveau des handicaps et les deux premiers ont même été vus au

niveau des “réclamers”. Après Savoie (Anabaa)

– lauréate mercredi du Prix

Petite Étoile (L) – venue des réclamer et des handicaps, c’est une fois de plus

des chevaux de handicap qui font l’arrivée. Ces Listeds de fin d’année ne font

pas vraiment partie du programme de sélection et offrent donc la possibilité à

des chevaux venus de divers horizons d’obtenir du black type.

 

Les chevaux de Groupe

décevants

Plusieurs concurrents au

départ avaient déjà fait leurs preuves dans des épreuves de Groupe. Pourtant,

ils n’ont pu participer à l’arrivée. C’était notamment le cas de Pallodio

(Medecis), lauréat en 2008 de la Coupe de Maisons-Laffitte (Gr3). Mercredi, il

n’a jamais été véritablement “dans la course” et, dès le tournant final, Yann

Lerner, son jockey, n’avait plus grand-chose dans les mains.

 

 

 

DEAUVILLE, Jeudi

PRIX LYPHARD

Prix Lyphard (L)

À la découverte de Taufan

Élevé par la famille Aram, Sky Crusader a des origines somme toute modestes.

Mais son pedigree se démarque par la présence du cheval américain Taufan (Stop

the Music) en tant que père de mère. Taufan était un top 2ans en Angleterre,

mais, en raison d’une blessure à 3ans, il a dû interrompre sa carrière

sportive. Taufan est arrivé pour faire la monte à Rathbarry Stud, aux

États-Unis, et il y a connu beaucoup de succès. Il est notamment le père de

Tagula (Prix Morny, Gr1) et fût, en 1985, le leading first season sire aux

États-Unis.

Les autres partants dans leur ordre d’arrivée : Philatelist

(Rahy), Risquillo (Ballingarry), Burn The Breeze (Beat Hollow), Pallodio

(Medecis), Bigzam (Zamindar), Arlanda            (Lando),          Audaz (Oasis  Dream),            Darjani

(Domedriver), For Joy (Singspiel), Forthe Millionkiss (Dashing Blade), Il Divo

(Dashing Blade), Indian Daffodil (Hernando), Time for Gold (Gold Away).

Tous couru.

Risquillo et Darjani, 3ans,

défient seize de leurs aînés dans ce Prix Lyphard (L). À 1.000m du but,

l'Allemand Il Divo, qui a profité de son numéro un dans les stalles de départ,

anime l'épreuve. Arlanda

et Bigzam le talonnent. Burn

the Breeze, For Joy et ForThe MillionKiss pointent également en bon rang. À

l'arrièregarde pointent Darjani, Indian Daffodil et Pallodio. Bigzam prend le

meilleur dans l'ultime courbe. Moment choisi par Davy Bonilla pour rapprocher

Fleur Enchantée. Même constat pour Thomas Huet en selle sur Sky Crusader.

Véritable spécialiste de la P.S.F. normande, le dernier nommé allonge ses

foulées dans la ligne droite. Effort décisif. Sky Crusader s'impose facilement,

demeurant ainsi invaincu en cinq prestations publiques sur ce tracé des 1.900m.

Après avoir sagement patienté, sa compagne d'entraînement Eire se classe 2e aux

dépens de Fleur Enchantée (3e).

DEAUVILLE-MATIN, Jeudi