Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Dispersion des chevaux de zakaria hakam

Autres informations / 20.01.2010

Dispersion des chevaux de zakaria hakam

ÉLEVAGE    

L’effectif constitué de vingt-huit lots du propriétaire et

éleveur Zakaria Hakam, disparu le 26 décembre, passera en vente le 16 février à

Saint-Cloud (et non à Deauville en raison des importants travaux sur le

complexe normand) dans le cadre de la vente mixte d’Arqana. Sept juments,

quatorze chevaux à l’entraînement et sept yearlings, dont le premier produit

d’une gagnante du Prix Fille de l’Air (Gr3), devront passer sous le feu des

enchères.

 

L’élevage de Zakaria Hakam en France

L’éleveur d’origine marocaine s’est lancé dans

l’exploitation de pur-sang en France après s’être porté acquéreur en 1992, à la

vente d’élevage de l’Agence Française, de Lute String (No Lute), une jument de

5ans, pour 111.000 F. Ce premier achat a été une réussite puisque huit des treize

produits de Lute String élevés par Zakaria Hakam et en âge de courir à ce jour

sont gagnants.

Zakaria Hakam était un éleveur sans sol en France. Il avait

choisi le Haras de Maulepaire pour héberger ses juments et cherchait conseil

auprès de son directeur, Pierrick Rouxel, pour ses achats ainsi que ses

croisements. Pendant une dizaine d’années, il a possédé une ou deux poulinières

au Haras de Maulepaire, qui lui ont donné d’honnêtes performers. En effet, deux

ans plus tard, Lute String donne Nawal (Homme de Loi), troisième du Prix

d’Aumale (Gr3), puis, trois ans après, son demi-frère Kenzack (Kendor) qui a

accumulé plus de 116.000€ de gains dans les gros handicaps.

Au début des années 2000, Zakaria Hakam a décidé

d’intensifier son activité d’élevage en achetant de bonnes souches aux ventes

de Deauville. Lors de la vacation de décembre 2001, il s’est porté acquéreur de

deux poulinières par l’intermédiaire de l’agence Flying Fox (Bernard de

Saint-Seine) : Halawa (Dancing Brave), élevée par les Aga Khan Studs et

présentée pleine de Spectrum, pour laquelle il débourse 150.000 F, et Back Row

(In the Wings), présentée par le Haras des Capucines, pour

75.000 F. La meilleure représentante en France de Zakaria

Hakam est une fille de Halawa, Afaf (Araafa), gagnante du Prix Fille de l’Air

(Gr3) en 2005 pour l’entraînement de Mikel Delzangles. Un autre de ses

produits, Zack Dream (Dream Well), s’est placé au niveau Listed en France avant

d’être exporté au Maroc où il a remporté le Grand Prix S.M. Mohammed V, équivalent

de notre “Arc”.

Quant à Back Row, elle donnera le jour à Zaynab (Ocean of

Wisdom), trois fois placée de Listed aux États-Unis. Pierrick Rouxel témoigne :

« Nous avions l’espoir de poursuivre la pente ascendante amorcée depuis quelques

années, et M. Hakam avait l’ambition de franchir encore un échelon en termes de

qualité. Son objectif était de faire un tri dans son effectif en vendant

quelques poulinières en 2010 afin de pouvoir ensuite investir dans des

reproductrices de très haut niveau. Il avait beaucoup de moyens, mais savait

également rester très raisonnable dans la gestion de son élevage. C’était

quelqu’un qui faisait confiance et avec lequel il était très agréable de

travailler. Sa dernière grande joie sur le plan hippique aura été Zack Dream,

avec lequel il avait remporté de très beaux succès au Maroc. »

 

LES BELLES ORIGINES DU LOT PRÉSENTÉ

#76, Zack Hope : premier produit d’Afaf.

#153, Selouma : sœur d’Afaf et de Zack Dream. Présentée

pleine d’Hurricane Run. Son premier produit, un mâle de la première production

de Rail Link né en 2009, est le lot 14.

#83, Zaynab : placée de Gr3, présentée pleine d’Ad Valorem.

Son premier produit, une fille de l’étalon américain Whywhywhy, figure au

catalogue sous le lot 70. On trouve également une sœur de Zaynab par Xaar (lot

84), née en 2008.

#167, Cote d’Ébène et #168, Ivory Pearl : sœurs d’Ivory

Land, respectivement nées en 2009 et 2008. Leur mère Ivory Coast, âgée de 9

ans, figure également au catalogue (lot 182).