Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

évolution des règles  de jugement des courses :  du nouveau le 9 février

Autres informations / 05.01.2010

évolution des règles de jugement des courses : du nouveau le 9 février

Dans

le cadre du dîner du Qatar Prix de  l’Arc

de Triomphe, le 3 octobre dernier,  Édouard

de Rothschild, Président de  France

Galop, avait exprimé sa volonté  d’initier

un travail de réflexion sur la doctrine  française

et particulièrement sur le  jugement des

gênes en courses, tant sur  le plan

national qu’international. Il présentera 

lui-même les derniers résultats  de

cette réflexion lors d’une conférence  de

presse le 9 février, au siège de France  Galop. 

Le

3 octobre, l’affaire Dar Re Mi venait  en

effet de défrayer la chronique...  Depuis

cette date, réunions et consultations  en

France et à l’étranger ont été  engagées

par France Galop pour enrichir  cette

réflexion sur l’évolution de la doctrine 

(notamment celle du 18 novembre  dernier

où le Conseil juridictionnel de  France

Galop réunissait en France représentants 

d’éleveurs, propriétaires,  entraîneurs,

jockeys et journalistes).  À ce stade des

travaux, une première  piste met en

exergue un consensus  assez large autour

de la pertinence des  principes

fondateurs de la doctrine française. 

Les

différentes parties associées à  ces

travaux ont souligné que cette doctrine  garantissait

la sécurité pour les  hommes et les

chevaux et la régularité  des courses. Ce

qui avait été plutôt critiqué  le 18

novembre, c’était un relatif  manque

d’homogénéité dans les critères  de

décision, en fonction des commissaires  (écarts

entre Paris et les régions  notamment, mais

aussi entre juges parisiens).