Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Guy cherel : de paris à pau, de janvier à décembre…

Autres informations / 22.01.2010

Guy cherel : de paris à pau, de janvier à décembre…

Pau, jeudi. Après avoir réalisé une saison parisienne

exceptionnelle, Guy Cherel poursuit sa moisson de victoires à Pau. Ce jeudi, il

a réalisé un quatrième doublé sur ce meeting grâce à Califète Royale (Califet)

et Keeping Gold (Goldneyev), respectivement première et deuxième d’un Prix de

Baretous qu’elles ont survolé. Ainsi, l’entraîneur mansonnien compte désormais

huit victoires cet hiver sur l’hippodrome du Pont-Long.

En se basant sur ses bons débuts en steeple-chase, Califète

Royale était la pouliche de la course. Elle n’a déçu ni les observateurs ni son

jockey, Cyrille Gombeau, qui nous a livré son sentiment à l’issue de l’épreuve

: « C’est une toute petite jument qui a beaucoup de cœur et est très

courageuse. Je pense néanmoins qu’elle sera plus à l’aise en terrain léger.

Aujourd’hui, elle était un peu perdue dans ce terrain. Mis à part le premier

obstacle, elle a très bien sauté. C’est une pouliche d’avenir qui a encore

besoin d’apprendre son métier. » Bertrand Thélier, associé à Keeping Gold,

n’était pas moins enthousiaste une fois le poteau franchi : « Keeping Gold est

une bonne jument. Elle est encore très immature et n’a pas bien compris ce que

je lui ai demandé. Lorsque j’ai changé mon bâton de main dans la ligne droite

finale, elle s’est mise à pencher sur sa gauche. Elle est très perfectible. » À

un tour du but, Califète Royale a durci l’épreuve, prenant rapidement un

avantage conséquent. Dans le dernier virage, seules Keeping Gold et Marvaline (Martaline)

s’accrochaient encore, les autres étant laissées à l’abandon.           

La sœur de Dusky Royale

Califète Royale est issue de Marie des Épeires (Rose

Laurel), une jument déjà entraînée par Guy Cherel qui a montré d’évidents

moyens sur les obstacles. Gagnante en haies et en steeple-chase à Auteuil, elle

a inscrit son nom au palmarès des Prix Gérald de Rochefort, René Pelat, Gaston

Branère et Aristote. Elle est aussi la mère de huit produits dont Dusky Royale

(Double Bed) qui a pris la deuxième place du Prix Finot (L) avant de remporter

une bonne épreuve, le Prix Pré Catelan.

Sa deuxième mère, Marie de Bethisy (Balidar), a gagné en

plat à Longchamp sous la férule de François Mathet. Elle est la mère de deux

juments placées de Listed en plat : Marie de Beaujeu  (Kenmare) et Marie d’Issambres (Baillamont).